Jeudi 28 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Faits-divers  
Supplement TIC  
Culture  
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : GC Mascara
Les autorités locales interviennent pour stopper l’hémorragie


La situation catastrophique dans laquelle se débat le GC Mascara après quatre journées de championnat de Ligue 2 a poussé les autorités locales à intervenir dans une tentative de stopper l’hémorragie.
Le wali de Mascara, Mohamed Lebki, a ainsi rendu visite aux joueurs 48 heures avant la réception de l’ASM Oran, vendredi pour le compte de la cinquième journée, dans un derby qui s’annonce palpitant. Le responsable de l’exécutif de la ville de l’Emir Abdelkader a tenté de comprendre des joueurs eux-mêmes les raisons de cette chute libre du Ghali, menacé d’emblée de retourner en division amateur deux ans après son accession, a-t-on appris de l’entourage du club. Les milieux sportifs à Mascara espèrent d’ailleurs que cette intervention du wali pousse les joueurs et les dirigeants à prendre conscience du danger guettant une formation qui a beaucoup souffert en divisions inférieures avant de retrouver le deuxième palier en fin de l’exercice 2015-2016. Et si le GCM avait réussi l’exploit de se maintenir de justesse en Ligue 2 la saison passée, cette équipe risque de ne pas échapper au purgatoire cette fois-ci, au vu des résultats décevants en ce début d’exercice. Les Vert et Blanc ferment, en effet, la marche avec un seul point, d’un nul et trois défaites. La venue de l’ASMO vendredi risque de les enfoncer davantage, sachant que le club de Medina Jdida a le vent en poupe, en ce début d’exercice, comme l’atteste ses deux victoires à domicile, et deux matchs nuls ramenés de l’extérieur au cours des quatre précédentes journées. Mais le wali de Mascara reste persuadé qu’il manque seulement un déclic à l’équipe pour enclencher son véritable départ en championnat. C’est du moins le discours qu’il avait prononcé devant les joueurs, dans une tentative de les remobiliser et les pousser à se racheter rapidement de leur faux départ cette saison, affirme-t-on de même source. Mais dans les milieux du GCM, l’on estime que le mal est plus profond, surtout avec ces interminables problèmes administratifs, traduits notamment par ces changements à répétition aussi bien au niveau des commandes du club professionnel que celles du club amateur. A souligner que pour le match face à l’ASMO, le GCM sera dirigé par l’entraîneur adjoint, Abdelaziz Bot, et ce, en l’absence de l’entraîneur en chef, Majdi Kardi, qui serait démissionnaire.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site