Jeudi 28 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Faits-divers  
Supplement TIC  
Culture  
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : TIPASA
16 600 postes pour la formation professionnelle


A Tipasa, la rentrée de la formation professionnelle s’est déroulée dans la ville de Hadjout, lors d’une importante cérémonie, où fut accueillie la délégation de l’exécutif de la wilaya de Tipasa et où figuraient, le wali de Tipasa, M. Moussa Ghellai, M. Arezki-Mohamed Ouali, le directeur de wilaya de la formation professionnelle, ainsi que les chefs des différents établissements CFPA. On a remarqué aussi la présence de plusieurs élus locaux, des P/APC et des chefs de daïra.
Le directeur de la formation professionnelle de Hadjout, M. Aïssa Bouklachi, dans son discours d’ouverture et d’accueil de la délégation, précisa quelques points concernant son établissement, tandis qu’il fut relayé par un cadre qui a lu un message transmis par M. Mebarki Mohamed, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, qui est en fait une déclaration faite à l’occasion de la rentrée officielle de la formation professionnelle.
En marge de cette visite, M. Arezki, le DFP de wilaya, présenta au wali de Tipasa des données relatives à son secteur. A ce titre, ce responsable précisa que la rentrée 2017-2018 comprend 16 600 postes, dont près de 10 000 nouveaux stagiaires pour 3 250 postes en formation résidentielle, 2 866 postes en apprentissage,1 245 en cours du soir, 1 135 postes dédiés pour la femme au foyer et 550 postes dédiés au milieu carcéral. De nouvelles spécialités sont enregistrées pour cette entrée, notamment celles de paysagistes et des installateurs de panneaux photo voltaïques et thermiques. Dans son intervention, le wali de Tipasa a indiqué pour sa part : «On apprend à tout âge, et pour cela, il faut aller de l’avant afin de perfectionner son savoir et se spécialiser, notamment par la formation continue, sachant qu’il y a des formations de base très recherchées à l’instar de la robinetterie sanitaire, du PVC, de la soudure.
Et parvenir ainsi à une adéquation homme/poste de travail, entre le profil et ce que recherche l’entreprise algérienne, à l’instar de l’hôtellerie, le BTP et la maintenance, sachant que des équipements high tech et des nouvelles technologies avancées arrivent sur le marché de l’emploi.»
Houari Larbi

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site