Jeudi 28 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Faits-divers  
Supplement TIC  
Culture  
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Bon pour le service !

Par Hakim Laâlam  
Les réserves de change battent un record en plon-
geant pour la première fois sous la barre des 100 mil-
liards. Arrêtons de chicaner et voyons le bon côté des
choses derrière ce plongeon : la relance de la…

… natation algérienne !

Des voix s’élèvent ici et là pour dénoncer le fait avéré et prouvé que près de 70% des candidats aux élections locales ont un niveau d’instruction inférieur au palier moyen, voire fondamental. Voilà bien là des âmes chagrines ! Je les reconnais tout de suite les chipoteurs, les enquiquineurs de mouches (je reste poli) et les coupeurs de cheveux en quatre. Ils ont juste un niveau primaire, les candidats, et alors ? D’abord, je note ce mépris pour les citoyens qui n’ont pas fait beaucoup d’études et se sont arrêtés aux portes des lycées ou des collèges. Ceux-là n’ont-ils donc pas le droit de participer à la gestion du pays ? Pourtant, en matière d’illettrés, voire carrément d’incultes impénitents, ce pays a toujours eu une grande tradition de tolérance et d’accès libre au…gouvernail et au poste de pilotage du bled, que je sache. Mais par-dessus tout, pourquoi diantre voudrais-tu que l’élu local sorte de Cherchell ou d’Oxford ? Pour ce qu’on va lui demander de faire, y a franchement pas besoin. Faut-il avoir un MBA pour décrocher son téléphone ? Pour se mettre au garde-à-vous et trembler de tout son corps face à une grosse poêle en colère, y a-t-il nécessité de maîtriser une équation du 3e degré ? Pour se faire engueuler par un wali, un ministre ou la maîtresse de la grosse poêle évoquée une ligne plus haut, y a-t-il urgence à avoir fait ses humanités et disséqué les «accords de Yalta» ? Non, bien sûr ! Moi, j’vous le dis, parole d’inculte : un élu local, moins ça en sait, mieux c’est. Et pour le bien de tous, tous ceux qui veulent se faire un élu local, ce dernier ne doit savoir faire qu’une chose et une seule, parce qu’il y va de sa survie : fumer du thé et rester localement éveillé à son cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que le FLN va remporter la majorité des APC et APW du pays ?
Oui : 42,30%
Non : 48%
Sans opinion : 9,70%


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site