Mardi 10 octobre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Contribution
Régions  
Culture  
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Chronique du jour : DIGOUTAGE
Diplomate


Par Arris Touffan
Nordine Aït Hamouda, député indépendant, a été élu par ses pairs pour représenter l’assemblée algérienne auprès de l’Union européenne. J’avoue que je suis curieux de voir comment ça va se passer. D’abord, il faut dire que c’est sacrément valorisant pour lui si ses pairs parlementaires algériens ont estimé, par leurs votes, qu’il est celui qui les représentera le mieux auprès de l’Union européenne. C’est qu’ils doivent lui reconnaître des qualités de représentation convenables pour cette mission qui comporte sans doute des attributs diplomatiques.
Comment donc ça va se passer, sachant que Nordine Aït Hamouda s’est forgé justement à l’Assemblée algérienne une solide réputation de député au parler franc, cru même, qui est loin, très loin même, du soupçon de commencement de langage diplomatique. On se souvient de ces vidéos diffusées sur le Web où il n’allait pas par trente-six chemins pour traiter ses pairs, qui le chahutaient pour l’empêcher de parler, de «chiyatine», de manieurs de brosse à reluire, au service donc du pouvoir. Ont-ils changé depuis ?
En tout cas, avec son langage brut de décoffrage, son instinct de rentre-dedans, ses décochages d’uppercuts, il est certain que c’est un personnage bien singulier qui représentera l’Assemblée nationale algérienne à l’Union européenne. En tout cas, il le fera mieux que les échines courbées habituelles des travées du Parlement.
A. T.
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site