Mardi 10 octobre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Contribution
Régions  
Culture  
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : EL TARF
60 familles de Oued-el-Hout souffrent le martyre


Dans une pétition dont nous détenons une copie, 60 familles qui ont bénéficié de l’aide à l’habitat et qui ont construit leurs demeures au niveau de l’agglomération secondaire d’Oued-el-Hout, dans la commune de Raml Essouk, ne savent plus où donner de la tête pour abréger un calvaire qui dure depuis 2010.
Les 60 habitations, qui relèvent des deux programmes distincts, à savoir le groupé et l’individuel, sont dépourvues des moindres commodités pour une vie digne et acceptable et pour cause, les routes à l’intérieur de ce nouveau quartier qui donne l’impression d’être beaucoup plus un bidonville qu’autre chose, sont inexistantes. Aussi, ce groupement d’habitations rurales ne dispose pas d’un réseau électrique et certaines familles s’éclairent, encore, à la bougie. Même topo pour le réseau d’assainissement, où les fosses septiques sont le seul apanage.
Dans le même sens, les citoyens réclament l’installation d’un réseau de gaz de ville à l’instar du chef-lieu de la commune et interpellent, également, la Direction des travaux publics pour la réhabilitation de la route qui relie l’agglomération en question à la ville d’El Kala. «Une route qui s’est dégradée au fil des ans par l’effet d’un usage intensif et qui mérite une opération de réhabilitation de la chaussée dans les plus brefs délais», est-il mentionné dans ladite pétition.
Concernant les infrastructures sportives, les habitants exigent «la réhabilitation du terrain Matico qui s’est détérioré, faute d’entretien périodique».
De fait, les pères de famille, désabusés, des «60 habitations rurales» interpellent, instamment, le wali, M. Belkateb Mohamed, pour une prise en charge, et en urgence, de leurs doléances afin de sortir du cercle vicieux des promesses sans fin des autorités locales qui se sont succédé à la tête de la wilaya, et ce, depuis une décennie.
Daoud Allam

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site