Samedi 4 novembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
 
Soit dit en passant  
Digoutage
Soirmagazine
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Soussem !

Par Hakim Laâlam  
Malgré la loi, malgré l’interdiction de fait, les ras-
semblements de plus de trois personnes sont pour-
tant encore permis à Alger.

Devant le CCF !

Je me suis retrouvé là, atterré, la tête entre mes mains, me demandant en mon for intérieur (qui n’en menait pas large) ce qui m’arrivait : j’étais, pour une fois, d’accord avec Ghoul. Amar Ghoul ! Mon Dieu ! Arriver à mon âge, et découvrir que l’on peut être d’accord avec Auto-Ghoul ! C’est un truc à te détruire le moral. Mais bon, j’ai encore quelques doses infimes d’honnêteté nichées au plus profond de mon être démoniaque, écrasées par des tonnes de mauvaise foi et de foie mauvais, pour tout de même l’admettre du bout de mes lèvres pincées par la rage : un instant, celui d’un meeting électoral à Bouira, j’ai été d’accord avec Ghoul. Lorsqu’il a déclaré ceci : «Les jeunes Algériennes et jeunes Algériens ont droit à plus d’égards.» Ouiiiiiii ! Absolument, Amar ! La jeunesse algérienne a droit, droit absolu, à plus d’égards. D’accord, il y a un «S» à égards, ce qui veut dire qu’il en existe plusieurs. Et finalement, c’est ce pluriel qui m’a sauvé, qui m’a enlevé du front cette rougeur honteuse de m’être découvert un point de convergence avec Ghoul. Car, dans toute la liste des «égards» évoqués en série, à la chaîne par Ghoul, il y en avait un étrangement absent, non convoqué dans la litanie, dans cette liturgie ghoulienne. Le savoir, oui ! L’éducation, oui ! Le logement, oui ! Le travail, oui ! La culture, oui ! Les loisirs, oui ! Le sport, oui ! L’information, oui ! L’activité associative, oui ! Oui à tous ces égards. Mais pourquoi l’oubli du principal égard dû à cette jeunesse, mon Auto-Ghoul ? Pourquoi avoir dévié la trajectoire de ton discours pour en expurger le principal égard ? L’EGARD ! Le Prince des égards ! Que dis-je ? Le Roi des égards. Les jeunes Algériennes et les jeunes Algériens ont surtout besoin de l’égard majeur, d’un égard qui leur fera le plus grand bien : TON SILENCE ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Voir la une du journal en PDF
     

Dernier sondage 
Vous intéressez-vous à l’évolution du prix du
pétrole ?
Oui : 61,80%
Non : 34,40%
Sans opinion : 3,80%


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site