Samedi 25 novembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Culture : Musique
Locif Amrani, le pionnier de la house kabyle


Le clip de Mi Senigh s’est classé numéro 1 au «Top Chena» (Top de la chanson) de la Chaîne 4 de la télévision algérienne. Locif Amrani travaille actuellement sur les chansons de son troisième album, dont la sortie est prévue au cours des premiers mois de l’année 2018.
Locif Amrani prépare un single dont la sortie est prévue en décembre 2017. En parallèle, il est en phase de tournage d’un clip, le deuxième après celui de la chanson Mi Senigh qui s’est classé numéro 1 au «Top Chena» (Top de la chanson) de la Chaîne 4 (amazighophone) de la télévision algérienne. Cette très belle et entraînante chanson est interprétée dans un style et avec une voix qui rappellent beaucoup ceux de Takfarinas. Le chanteur kabyle est également en train de travailler sur les chansons de son troisième album, dont la sortie est prévue au cours des premiers mois de l’année 2018.
Anda Ad Kem Afagh, le premier album de Locif Amrani est sorti en 2014. Il comporte six chansons, à savoir Attendemed, Ne t’en vas pas, Ayen Akka, Iniyi-d, Anda Ad Kem Afagh et, enfin, Zin Tudin. Il sera suivi par Mi D-Me ktagh, enregistré dans un style moderne, alliant folk kabyle, reggae et house (techno) et constitué de sept chansons : Zzin Ghlayen, Ma Mazal (reggae), Lhif Ur Yettasaâf, Ad Beddlegh Abrid, Ruh Anegh-Iyi, Mi D-Me ktagh et Mi As- Nnigh. Dans les sept chansons de cet album, l’artiste parle, particulièrement, de l’amour et des «difficultés de vivre dans notre société», comme nous le dira-t-il lui- même.
Né le 30 octobre 1988 à Boghni (Tizi Ouzou), Locif Amrani habite aujourd’hui à Tizi Ameur (douar Boumahni, commune de Aïn Zaouia, près de Draâ El Mizan). «C’est le village de cheikh Hssissen», tient-il à préciser. Il a commencé à apprendre sérieusement la musique en 2006. Aussi, il a étudié le temps d’une année, la musique orientale à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Aujourd’hui, il joue de plusieurs instruments de musique, notamment le mandole, la guitare, la flûte, la derbouka et le bendir.
L’amour est le (beau) thème qui revient le plus souvent dans les chansons de Locif Amrani. Malgré son année d’études en musique orientale, il a opté pour un style peu habituel, un mélange de reggae, de house et de folklore kabyle. Les fans de Locif Amrani attendent avec impatience les nouveautés de l’artiste kabyle.
Kader B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site