Samedi 25 novembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : ORAN
Le FLN haut la main


Sur le terrain durant toute la journée, de ce jeudi, c’était le même constat : très faible affluence vers les bureaux de vote. Les chiffres officiels quant à eux affichaient à 11h 13,29% pour les APC et 13,30% pour les APW. Au final, l’on annonce un taux de participation de l’ordre de 55,49% pour l’APW et 58,56% pour les APC.
Amel Bentolba - Oran (Le soir)
- Autre constat relevé durant notre tournée effectuée plus précisément dans les nouvelles cités de Haï Yasmine, Ennour, Es-Sabah, ce sont les signes d’une campagne électorale qui n’a pas vraiment pris fin tel que prévu par la loi le 19 novembre. Des tags tout frais sur les murs des immeubles et des écoles étaient anarchiquement étalés.
Certains candidats sont allés plus loin que ces «graffitis» en tentant d’inciter les électeurs à voter pour eux. Une candidate n’a pas hésité à jouer la carte du féminisme «y en a assez des hommes élus au détriment des femmes qui ont tant à donner alors il faut voter pour ma liste, je ne vous décevrai pas». Vers 14h, la wilaya d’Oran affiche un taux officiel de 23,79% pour les APC et 23,65% pour les APW et à 17h, l’on annonce que ces taux sont passés à 39,67 et 38,97.
Vers 19h, l’on annonce une prolongation d’une heure pour 14 daïras et communes, seules celles de Boutlélis et de Oued Tlélat n’étaient pas concernées.
Les résultats quant à eux étaient sans grande surprise puisque le lendemain, l’on annonce les premiers chiffres pour l’APW d’Oran avec 46 sièges pour le FLN et 7 pour le RND. La commune d’Oran quant à elle reste entre les mains du FLN qui obtient 36 sièges et le RND 7. Toutefois, les mécontentements il y en a eu à la pelle surtout du côté du MSP et plus discrètement de la part du RND. Deux partis qui se sont vu, selon leurs militants, spolier carrément la présidence de communes. Le cas du MSP est, selon les témoignages de ce parti, édifiant puisque nous dit-on, durant le dépouillement par exemple dans les communes de Boutlélis et Oued Tlélat, les résultats donnaient leur parti gagnant et les militants ont même fêté cette victoire au vu des bulletins qu’ont livrés les urnes. Quelques heures plus tard, on leur annonce que les communes en question «sont en fait FLN».
Concernant la répartition des communes par partis politiques, les premiers résultats mettent en première position le FLN avec 18 communes, le RND 2, le MSP1, l’ANR 1, le PT 1, MPA 1, alors que deux communes se retrouvent à égalité entre le RND et le MJD pour Aïn Bya et le RND et le FNA pour El Kerma, en attendant que la question soit tranchée.
Plusieurs partis comptent déposer des recours et pour certains même des plaintes avec à l’appui des preuves de fraudes le plus souvent accusant l’ex-parti unique. Et de l’avis de tous, frauder ne sert personne y compris le FLN.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site