Mercredi 29 novembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : ELLE DÉBUTERA LA SEMAINE PROCHAINE
Révision des listes des bénéficiaires de logements sociaux à Constantine


Une nouvelle opération de révision des listes des bénéficiaires des logements sociaux sera lancée la semaine prochaine selon le chef de l’exécutif de wilaya. Elle concernera ceux qui avaient reçu leurs pré-affectations avant 2015.
Ilhem Tir - Constantine (Le Soir) - L’attente va encore durer pour les bénéficiaires de logements sociaux au niveau de la ville des Ponts car ils devront encore une fois attendre l’achèvement d’une nouvelle opération d’assainissement des listes qui sera lancée au début de la semaine prochaine, à en croire les dernières déclarations du wali M. Saïdoune. Cette nouvelle révision prendra en considération l’ancienneté des dossiers et les nouvelles listes seront affichées une fois l’opération terminée.
Il est à préciser qu’une opération similaire a été lancée il y a une année et des enquêtes ont été lancées pour assainir les dossiers des demandeurs de logements sociaux déposés depuis plus de 12 ans avec beaucoup de célérité dans le traitement qui concerne 360 cas au quotidien selon les responsables de la daïra à l’époque. Ces derniers avaient annoncé qu’environ 15% des dossiers ont été rejetés à cause de l’amélioration de la situation des demandeurs de logements qui n’entrent plus dans la catégorie des personnes pouvant prétendre à des logements sociaux et qui ont été orientés vers d’autres formules comme le LPP ou l’AADL.
A cet effet, des équipes des 9 délégations urbaines de la ville ont été chargées par la mairie de Constantine de travailler en collaboration avec les agents de la daïra pour éplucher les dossiers et actualiser les demandes déposées entre 2004 et 2014.
L’opération consiste en la visite des inscrits par les enquêteurs au niveau des adresses indiquées en leur demandant les documents nécessaires comme les revenus mensuels pour s’assurer de leur droit de bénéficier de ce type de logement.
A noter que le problème des logements sociaux perdure au niveau de Constantine, des rassemblements sont organisés quotidiennement depuis le début du mois de septembre devant le cabinet du wali. Une mobilisation de plus en plus importante des demandeurs de logements sociaux de plusieurs quartiers, notamment ceux qui ont des pré- affectations, mais qui attendent toujours leurs logements dont les travaux de VRD tardent à s’achever. Ils veulent une accélération des travaux en cours, loger tout de suite après les attributaires des 1 450 logements à Massinissa, qui ont déjà été tirés au sort et qui ont tout à l'OPGI. Ensuite organiser la même opération pour le quota restant de 1 550 logements, dont la liste est connue et ce, pour leur permettre d'en régler le prix à l'OPGI, avec remise des clés juste après. D’autres demandeurs exigent l’affichage des listes des bénéficiaires des 2 920 logements supplémentaires dont la livraison est prévue en fin d'année 2017.

Le poste de P/APW ravive le conflit au FLN
Fin de l’accalmie qui a caractérisé ces dernières semaines la maison FLN à Constantine, poste de P/APW oblige. Le SG du vieux parti a dépêché, hier deux émissaires, à savoir les deux membres de la CC qui avaient coordonné l’opération de la confection des listes électorales, les ex-ministres Boudiaf et Chelghoum pour calmer les esprits.
A quelques jours de l’installation du nouveau président de l’Assemblée populaire de wilaya, Kharchi Fouad, qui a bénéficié de deux mandats de députés au nom du FLN, actuellement à la tête de la mouhafadha Ouest et placé en 2e position sur la liste APW, brigue au fait la place de P /APW bien que cette place revient, selon la loi, à Amirèche Nadir, tête de liste. Le conflit a éclaté de nouveau suite à la proclamation des résultats des élections locales donnant le FLN majoritaire.
Le mouhafedh exige la première place prétextant son parcours à l’APN et son poste de mouhafedh, chose que le vainqueur réfute et maintient son droit d’être président de l’Assemblée populaire selon la loi et les deux parties campent sur leurs positions. Ce qui a nécessité l’intervention du secrétariat général qui a envoyé deux émissaires dont l’un était wali à Constantine et connaît de ce fait bien les personnes en conflit.
Ainsi, les envoyés spéciaux de Djamel Ould Abbès se sont entretenus hier à l’hôtel Marriott avec les nouveaux élus et leur ont transmis le message du SG du parti. Une réunion élargie aux autres élus et qui a duré plusieurs heures.
Il est à rappeler que cette guerre a été déclarée il y a quelque temps déjà à l’occasion de la confection des listes des candidats. La mouhafadha a été assiégée par les militants qui refusaient le choix d’ex-députés pour la liste de l’APW comme Habiba Behloul, Fouad Kharchi et Abderrahmane Bousbaâ.
Le parti a traversé ainsi une véritable crise qui s’est aggravée suite à la mise en place de deux mouhafadhas Centre et Ouest.
Avoir deux mouhafadhas à Constantine où chacun des responsables est convaincu que la décision lui revient à lui tout seul, pose problème aux militants et sympathisants de cette formation politique.
I. T.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site