Mardi 26 décembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Contribution
Le Soir Retraite  
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Chapeau, la costumière !

Par Hakim Laâlam  
Quel est le comble pour des islamistes comme ceux du
MSP qui prônent tout le temps la chasteté ? C’est de
prendre goût à la…

… «Tournante» !

Je souhaite ardemment connaître la «costumière » de Khelil ! Ça vous semble bizarre ? Pas tant que ça ! Je voudrais connaître cette bonne dame – dont je soupçonne déjà l’accent – parce que je lui trouve un certain talent. Pour ne pas dire un talent certain. La dernière fois, elle a taillé une jolie robe à Chakib Le Magnifique, genre bure de nonne à la Mère Theresa. Dès qu’il l’a portée, notre «homme» s’est pris au jeu. Du haut d’une tribune pas du tout improvisée, il a dénoncé l’économie non-conventionnelle, expliquant avec son lourd accent texan qu’une telle option «allait porter préjudice aux couches de la population les plus défavorisées». Quittant la scène pour la coulisse, le temps d’un rappel, il y a trouvé un autre habit, toujours conçu, dessiné et taillé par la même costumière. Et en réapparaissant ces dernières heures, sapé en père Noël, ne voilà-t-il pas que Si Chakib nous alerte sur «la fonte des réserves de change et les catastrophes à venir» ! La fonte des réserves de devises un soir de réveillon, génial ! Je ne sais pas sur quel futur habit travaille la dame. Par contre, je sais qu’elle y travaille tout le temps. Même si dans l’atelier de confection, on lui assure qu’elle a encore de la marge, que deux ans suffiront amplement à créer le plus bel habit qu’il soit, elle bosse sans relâche ! Il est vrai que la tâche est colossale. Il fallait refaire toute la garde-robe de Khelil. Voire même détruire certains costumes au goût fort douteux. Surtout ceux avec des rayures. Même s’il n’a pas eu à les porter, c’est le genre de ligne de vêtements que l’on préfère cacher, oublier. Et se concentrer sur la suite. La suite de quoi ? M’enfin ! La suite de cet extraordinaire défilé de haute couture où le mannequin à la crinière argentée exhibe ses atours. Tous taillés dans le même «Patron». Un patron ayant le même accent que le modèle ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Lire le journal en PDF
   

Dernier sondage
Pensez-vous que le dessale-
ment de l’eau de mer a été une bonne solution pour combler le déficit en eau potable ?
Oui : 74.30 %
Non : 21.90 %
Sans opinion : 3.70 %


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site