Lundi 12 février 2018
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : Judo : Grand Slam de Paris-Bercy
Quatre Algériens éliminés d’entrée, Tayeb échoue de peu


Quatre des six judokas algériens engagés hier dans le Grand Slam 2018 de Paris-Bercy ont été précocement éliminés de cette prestigieuse compétition internationale, organisée les 10 et 11 février dans la capitale française, au moment où le dernier représentant national, Abderrahmane Benamadi, est toujours en lice chez les moins de 90 kg.
Hamza Drid (-81 kg) et Lyès Bouyacoub (-100 kg) chez les messieurs, ainsi que Kaouthar Ouallal (-78 kg) et Sonia Asselah (+78 kg) chez les dames, ont été moins chanceux, en effet, que leur compatriote, quittant la compétition dès les premiers tours. Drid a été le premier à combattre et il a commencé par remporter son premier match, contre le Centrafricain Hardi Malot, avant de s'incliner au deuxième tour, face au Mongol Otgonbaatar Uuganbaatar.
Un peu plus tard, c'était au tour de Bouyacoub de quitter la compétition et ce, dès le premier tour des poules, après sa défaite contre le Biélorusse Mikita Sviryd. Par contre Mohamed-Amine Tayeb qui avait lancé son parcours par un succès devant le Géorgien Levani Matiashvili s’est incliné, en quart de finale, devant un autre Géorgien, Guram Tushishvili. En repêchage, Tayeb a rencontré le néerlandais Meyer Roy qui s’est imposé finalement pour aller disputer une «finale» pour le bronze. De son côté, Abderrahmane Benamadi (-90 kg), exempté du premier tour de la poule «D» a débuté directement au deuxième tour, contre le Français Axel Clerget. L’Algérien a été défait logiquement par le français qui a atteint la finale de la poule «D» qu’il a perdue devant le sud-coréen Gwak Donghan. Chez les dames, Ouallal et Asselah ont été également sorties dès le premier tour des poules, après leurs défaites respectives contre la Portugaise Yahima Ramirez et la Tunisienne Sarah Trabelsi. L'Algérie a engagé neuf athlètes dans cette compétition (6 messieurs et 3 dames). Outre les six judokas ayant combattu dimanche, les couleurs nationales étaient représentées par Fethi Nourine (-73 kg) et Houd Zourdani (-66 kg) chez les messieurs, ainsi qu'Amina Belkadi
(-63 kg) chez les dames. Ces trois athlètes avaient combattu samedi, au premier jour de la compétition et c'est Zourdani qui avait réussi le meilleur parcours, en décrochant une honorable 5e place dans sa catégorie de poids. Les deux autres Algériens, Nourine et Belkadi, ont été éliminés dès le premier tour, respectivement par l'Arménien Ferdinand Karapetian et l'Américaine Hannah Martin. Un total de 403 judokas (233 messieurs et 170 dames), représentant 71 pays, participent au rendez-vous parisien.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site