Lundi 12 février 2018
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : Crise à l’UGTA de Constantine
Un rapport sur les dépassements remis à Sidi Saïd



Les SG des comités exécutifs des unions locales (UL) de l'UGTA de Constantine se sont déplacés hier à Alger pour remettre un rapport sur les dépassements enregistrés dans la désignation des délégués du congrès de wilaya faite par le président de la commission de préparation du congrès, désigné par la centrale.
Ainsi les SG des comités exécutifs des UL, dissoutes pourtant par décision de la centrale, accusent le président de la commission de préparation du congrès de «déstabilisation syndicale et de désignation des délégués qui n'ont rien à voir avec le syndicat».
Leur porte-parole, le SG de l’UL de Khroub Fouad Tibah, a dénoncé le «travail de sape et de déstabilisation caractérisé» auquel ils se heurtent. Un communiqué signé par trois UL, à savoir celles de Hamma Bouziane, de Constantine-Centre et de Constantine –Est a été rendu public retraçant les différentes étapes de la crise de l’UGTA qui tourne actuellement au bras de fer après l’arrivée du secrétaire national des relations générales pour superviser la commission de préparation du congrès exceptionnel de l'Union de wilaya.
Dans ce communiqué, il est expliqué que le mis en cause agit en dehors du siège du syndicat et procède à des élections de délégués au sein d'entreprises publiques et privées, qui ne seraient pas adhérentes à l'UGTA en ignorant les sections syndicales élues par les travailleurs. «Aussi et dans ces conditions, nous réitérons notre refus de travailler avec lui et nous nous réservons l'éventualité de recourir à la justice, pour nous rétablir dans notre droit et cela dans le cas où il persiste dans son travail de sape et de pourrissement de la situation. Sachant que notre droit nous a été d'ailleurs octroyé par les statuts et le règlement intérieur de l'UGTA», est-il noté dans ce communiqué.
La situation reste tendue et la Maison du syndicat est fermée depuis près d’un mois déjà. Des sit-in de protestations sont organisés régulièrement pour dénoncer la dissolution des Unions locales (UL) décidée par la centrale syndicale et protester contre «une violation du règlement intérieur du syndicat».
Ilhem Tir

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site