Régions : Naftal
Un ambitieux plan de redéploiement à Tlemcen


On est loin de cette grande débandade créée par le lobby des «hallabas», qui imposait son diktat pour s’approprier des stations-services des wilayas de Tlemcen et Aïn-Témouchent et alimenter l’oriental marocain.
Ce créneau était juteux et a pris une dimension internationale : le gasoil était aussi destiné à la flotte de pêche espagnole. Ce trafic se faisait avec la complaisance de certains agents au niveau des stations qui activaient au su et au vu de tout le monde.
A l’époque, les scènes de chaînes interminables irritaient aussi bien les résidants que les passagers dans la capitale des Zianides. Les citoyens honnêtes voyaient le sigle de Naftal comme une marque frauduleuse de carburant. Elle était traitée de tous les noms, la qualifiant de mafia. La déchéance d’une entreprise fleuron d’une économie de pointe est arrivée à un point tel que face à une dérive certaine, il fallait prendre des mesures intransigeantes. Aux yeux des gens, Naftal avait une grande part de responsabilité.
Aujourd’hui, l’image de Naftal s’est complètement améliorée. Un plan de redressement a été mis en place, exigeant d’abord des 468 cadres et agents, une vision plus managériale, à savoir un changement total dans la perception des quatre points cardinaux, clients, vente de produits, salubrité des lieux et un comportement professionnel. Le directeur du district commercial de Tlemcen, Haïd Abdelkader, en fonction depuis juillet 2016, nous dira qu’il gère également dans son secteur la wilaya d’Aïn-Témouchent. Dans la seule wilaya de Tlemcen, il a en gestion directe 14 stations-services Naftal, 4 en gestion libre et 49 points de vente agréés.
Ce responsable, plutôt un homme de terrain, suit de très près toutes les opérations lancées, notamment les travaux de rénovation. «L’image de Naftal doit être redorée dans cette wilaya, insiste ce responsable. La station de sortie à Koudia, menant vers l’autoroute Est-Ouest, est un exemple de cette politique de rénovation : l’aménagement d’une cafétéria de haut standing, ouverte H24, un service d’entretien, le lancement prochain d’un espace d’installation de kits «Sirghaz» et une aire de repos et jeux pour enfants.
La recherche de l’augmentation du chiffre d’affaires et l’instauration d’un service de qualité restent l’objectif majeur de Naftal. Au-delà de cette activité principale, il y a tout un réseau de services à Remchi, comme le centre de pneumatiques, les lubrifiants, la récupération des huiles usagées, les garages-ateliers et le centre de conversion Sirghaz.
La rénovation des stations-services au niveau des tracés frontaliers est inscrite comme une priorité, comme à Sid-el-Djilali ou El-Aricha. Pour M. Haïd, «à partir du moment où les pouvoirs publics affichent une volonté ferme de lutter contre le trafic, le retour des hallabas sur la scène est à écarter».
M. Z.



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2018/02/11/article.php?sid=1854&cid=4