Voir Tous
Rubrique
BILLET (PAS) DOUX

Le roi est-il bien informé ?

Publié par Maâmar Farah
le 02.08.2021 , 11h00
3249 lectures

En qualifiant le climat trouble qui préside aux relations algéro-marocaines d'héritage du passé, Mohammed VI fait abstraction de toutes les hostilités présentes dirigées contre notre pays. Le silence sur le dérapage de son ambassadeur à l'ONU et l'«oubli» de l'affaire Pegasus nous donnent à penser que le souverain marocain est peut-être mal renseigné sur l'ampleur de la crise. Croire qu'une réouverture des frontières réglerait tout relève de la légèreté en politique. 
Vous avez touché à notre unité nationale en demandant officiellement à New York «l'indépendance de la Kabylie» et vous avez espionné nos dirigeants en collaboration avec les sionistes. Il faut un peu plus qu'un discours conciliant pour réparer le mal ! Il faut des excuses !
M. F.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 27-09-2021

FACE AUX PROVOCATIONS MAROCAINES
Les mesures que pourrait prendre Alger

Après le gaz naturel, la fermeture de l’espace aérien et le bouclage hermétique de sa frontière nord-ouest, l’Algérie pourrait prendre de nouvelles mesures contre le Maroc dans le sillage de la rupture de ses relations avec son voisin. Des mesures qui pourraient être

3
4

Soit dit en passant 11:00 | 27-09-2021

Interdire, affamer, pendre, raser…

5

Soit dit en passant 11:00 | 25-09-2021

Avoir le minaret aux trousses