Voir Tous
Rubrique
BILLET (PAS) DOUX

L’oxygène revu par Temmar

Publié par Maâmar Farah
le 26.07.2021 , 11h00
3186 lectures

La crise de l'oxygène médical met en lumière les perturbations au sein d'un secteur que l'on pourrait qualifier de stratégique. Certes, de nombreuses sociétés privées font ce qu'elles peuvent et l'Algérie est mieux dotée que beaucoup de pays mais la présence minoritaire du secteur public chez le principal producteur, Linde Gas détenu majoritairement par les Allemands, empêche un contrôle rigoureux de la production et de la distribution. Temmar est passé par là en privatisant l'ENCG (2007) qui avait repris et développé l'infrastructure laissée par la colonisation. Une société étatique qui aurait pu contribuer à la résolution de la crise.
Nous n'avons pas fini de payer les pots cassés par l'oligarchie des années 2000 !
M. F.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 27-09-2021

FACE AUX PROVOCATIONS MAROCAINES
Les mesures que pourrait prendre Alger

Après le gaz naturel, la fermeture de l’espace aérien et le bouclage hermétique de sa frontière nord-ouest, l’Algérie pourrait prendre de nouvelles mesures contre le Maroc dans le sillage de la rupture de ses relations avec son voisin. Des mesures qui pourraient être