Voir Tous
Rubrique
BILLET (PAS) DOUX

«On n'arrive plus à vous suivre...»

Publié par Maâmar Farah
le 23.06.2021 , 11h00
2493 lectures

Est-ce vraiment difficile de me suivre ? Les deux billets du dimanche et du lundi m'ont valu cette appréciation s'appuyant sur ce qui apparaît comme une contradiction entre ma défense de Boumediène et celle de... Aït Hamouda ! Je pense qu'il n'y a aucun mal à défendre le Président défunt et de rappeler, en même temps, que ceux qui le critiquent ont aussi le droit d'exprimer librement leur opinion. Ni Boumediène, ni l'Émir Abdelkader, ni Messali Hadj ne sont des divinités exemptes de reproches.
Faut-il avoir la qualité d'historien pour aborder ces sujets ? Si les politiques ne peuvent plus parler d'histoire, demain on leur dira de se taire sur l'économie, l'école, etc. Et un jour, on leur interdira de parler de... politique qui sera l'affaire des politologues !
M. F.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 28-07-2021

La puissance innovatrice de l’Algérie

Toute activité a ses propres outils servant à mesurer le degré de son impact sur le domaine auquel elle se rattache. Ainsi, l’évaluation des activités de la recherche scientifique se fait à l’aide d’outils qui relèvent

2

Actualités 11:00 | 24-07-2021

VALSE-HÉSITATION ET TÂTONNEMENTS EN SÉRIE
Qui dirige le Maroc ?

Depuis quelque temps, le Maroc déroute les observateurs par sa politique tâtonnante et parfois franchement aventureuse. Pour une monarchie qui a toujours fonctionné dans l'ordre et la discipline hérités d'une