Voir Tous
Rubrique
Constances

La fraude, on y est, c’est le FLN qui le dit !

Publié par Slimane Laouari
le 07.12.2021 , 11h00
1095 lectures
Si la fraude a toujours été une constante des élections algériennes, on pouvait à peu près recenser trois manières de l’appréhender, ou de s’en plaindre après coup. En l’occurrence, les islamistes sont les… Convaincus que dans de pareilles épreuves, la performance est dans la surenchère et consubstantiellement dans l’audace — au sens le plus éhonté du terme — ils y vont franchement, sans se poser de question. Ils savent que tout se fait et se défait loin de ceux qui peuvent s’en offusquer, c’est donc à « ceux-là » qu’ils s’adressent en exclusivité. Ils y vont avec une suggestion et une arrière-pensée.
La suggestion, prétentieuse mais répondant tout de même à une vraie présence dans l’opinion, est que dans un scrutin à la régulière, les islamistes seraient devant. Puis l’arrière-pensée qui introduit la menace : si on ne gagne pas, c’est qu’il y a fraude. Il faut donc en tenir compte à l’heure des… répartitions. C’était systématique. Et à l’heure de la distribution, ils ont toujours apprécié le «travail en aval», le reste étant de pure forme. Il y a ensuite les partis catalogués dans la mouvance démocratique, notamment le FFS et le RCD. Comme ils vont généralement aux élections à… tour de rôle, ils s’en prennent à la fraude et aux fraudeurs dans la même fréquence. Ceux-là, ils commencent par dire aux Algériens que les dés sont pipés mais… nous serons quand même de la partie. Enfin, par alternance, là aussi. Et bien sûr, ils confirment toujours leurs craintes dans la désillusion des lendemains de dépouillement. Il y a, enfin, ceux qui fraudent et appellent à la fraude.
À tout seigneur tout honneur, c’est le FLN qui tient le haut du pavé en la matière et c’est normal, son clone étant rapidement installé dans un rôle de second couteau. Quant aux «7 et 8», cartes sans points mais utiles dans le jeu, il était convenu, dès le départ, que ça prendrait ce qu’on voudrait bien leur donner, y compris quand on ne leur donne rien ! C’est donc le FLN qui avait l’habitude de faire dans le cynisme le plus gros, quand il n’est pas grossier : nous sommes les premiers ? Eh bien, nous sommes encore plus… premiers que vous ne le pensez ! Vous pensez qu’il y a de la fraude ? D’accord, mais nous en sommes les… premières victimes. Qui a fraudé alors ? Des loups solitaires, des… zones de non-droit ou des voleurs anonymes. Jamais le système, jamais l’administration publique, jamais les… fraudeurs ! On désespérait d’entendre ça, cette fois-ci, le nouveau préposé au FLN, dont on n’arrive décidément pas à retenir le nom, vient de nous soulager !
S. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 24-01-2022

Pour un partenariat université-entreprise argentin

Le partenariat université-entreprise est inscrit en caractères gras dans les missions de l’université depuis au moins l’avènement et la mise en œuvre du LMD (licence-master-doctorat). Le partenariat dont

2

Sports 11:00 | 25-01-2022

Ils se sont rencontrés dimanche à Paris
Amara-Belmadi, l’explication !

On en sait davantage sur les raisons qui ont poussé Djamel Belmadi à rallier directement Paris, vendredi soir, quelques minutes après avoir croisé le ministre de la Jeunesse et des Sports au