Voir Tous
Rubrique
Constances

L’arbitre siffle la… pause-prière - Finir sans avoir commencé - Il tombe mal, le progrès ? - Boudjima, la solaire

Publié par Slimane Laouari
le 27.11.2021 , 11h00
2323 lectures
La semaine a été pénible. Vous connaissez M. Aouina ? Ce n’est pas important, puisque tout le monde sait maintenant qui est-ce. C’est l’arbitre du match NAHD-MCO de jeudi passé au stade du 20-Août à Alger. Qu’est-ce qui lui a valu donc d’être au-devant de l’actualité ? Il a sifflé une touche alors que le… pénalty s’imposait ? Non, il a fait mieux, c’est-à-dire… pire. Mais c’était quand même original. En la matière, il a vraiment innové, au point de dépasser, et de loin, l’idiot du village qui, las de vivre dans l’indifférence des autres, n’a rien trouvé de mieux que d’aller merder dans la fontaine pour qu’on daigne parler un peu de lui. Au moment où retentit l’appel à la prière d’el asr, Monsieur Aouina a donc surpris tout son monde en sifflant une… pause-prière. Ahurissant ! Mais sur le fond, ce n’est pas si surprenant que ça, au point où en sont les choses. C’est dans les réactions qu’on mesure le niveau de vigilance et d’éveil d’un pays. En l’occurrence, ça n’a pas l’air d’indigner beaucoup de monde. L’un dans l’autre, M. Aouina n’aurait peut-être pas osé ça si le pays était dans d’autres dispositions.
La semaine a été pénible. C’était dimanche ou lundi, à moins que ce ne soit mardi, personne ne sait exactement quand, la campagne électorale a « pris fin ». Pendant deux semaines, ou trois, allez savoir, les partis et les indépendants ont fait campagne pour les candidats de leurs listes. Il fallait les voir… à la télé, puisqu’ailleurs, sur le « terrain », ils étaient invisibles, inaudibles, pour voir avec quel entrain, quel enthousiasme et quelle détermination ils se préparaient à la compétition. C’est dur d’entendre parler de la fin de quelque chose qu’on n’a pas vue et entendue commencer. Alors, on a arrangé ça : il n’y a pas eu plus de début que de fin.
La semaine a été pénible. « Dans le dernier classement Speed Test Ookla, index du mois d’octobre 2021 concernant la vitesse internet et les performances de la connexion à travers le réseau fixe, l'Algérie a été classée 141e au monde. L’Algérie a progressé de 30 places au dernier classement de cet indicateur, passant de la 171e place en septembre à la 141e en octobre ». Votre serviteur étant dans l’ignorance totale du niveau de crédibilité de ce genre de classement, il va donc s’abstenir d’en parler. Par contre, il sait, comme tous les Algériens, que cette progression… tombe très mal, puisque les internautes en ont vraiment bavé. L’une des semaines les plus atroces en la matière !
La semaine a été moins pénible. Les écoles de la commune de Boudjima, dans la wilaya de Tizi Ouzou, passeront entièrement à l’énergie solaire dans deux semaines au maximum. Les installations sont déjà terminées pour six établissements sur les huit et il n’en reste que deux à équiper dans les prochains jours. Coup de cœur pour cette localité qui a déjà séduit par son salon du livre désormais incontournable dans la vie littéraire du pays.
S. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2022

L'aveu de De Mistura

Lors d'une rencontre avec les représentants de la jeunesse sahraouie dans les camps de réfugiés de Tindouf, le représentant personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental a avoué

2

Soit dit en passant 11:00 | 19-01-2022

Les effets d’un shoot aux hydrocarbures !

Le baril de pétrole a ramé sec pour remonter la pente, avec la pandémie, pendant qu’ailleurs