Rubrique
Constances

L’eau, la vie, la CAN et le reste

Publié par Slimane Laouari
le 16.07.2019 , 11h00
1217 lectures

Les coupures d’eau à Alger commencent à s’installer dans la « régularité ». On en parle non pas parce que c’est nouveau, ce qui aurait fait une vraie information. Mais parce qu’on pouvait tout de même imaginer que les décideurs n’allaient pas se permettre d’ouvrir un autre front à un moment où ils n’en avaient pas besoin, et c’est le moins qu’on puisse dire. En plus, quand l’eau se fait problématique en pleine capitale, il faut toujours imaginer ce que ça peut être ailleurs, dans les autres villes et le pays profond. Jamais à court de sarcasmes, les Algériens y sont encore allés de bon cœur. Toute l’eau du pays est dans les camions de la police en prévision des vendredis à venir, disent certains. Ils ont aménagé trop de douches à El-Harrach, enchaînent les autres. « Leurs » piscines fonctionnent toujours, sinon plus que par le passé, tellement ils transpirent, reprennent les plus inspirés. Ils n’ont pas le temps de s’occuper de nos robinets, ils s’occupent de nos manifestations, assurent les plus imaginatifs. Ils veulent encore nous détourner de l’essentiel en nous créant de faux problèmes, concluent les plus perspicaces. Est-ce que l’eau est un faux problème ? Bien évidemment, non, c’est sérieux, l’eau, surtout en été. Et un pouvoir incapable d’assurer de mettre de l’eau dans les robinets dans un pays si généreusement doté par la nature a encore plus de raisons de… dégager. Parce qu’en fait, elle est là, la vraie actualité. Après l’eau, il y a le foot. Est-ce que les Verts sont en train de gagner en séduisant tout le monde ou font exprès de… gagner pour sauver le pouvoir ou pour l’enfoncer ? Allez savoir. En tout cas, pour les décideurs, la cause semble entendue. La lettre de Bensalah a été lue 68 fois sur l’ENTV et ce n’est peut-être pas terminé. Certainement rédigée dans la précipitation, son contenu est décousu, ajoutant la difficulté à l’embarras des journalistes préposés à la récitation. Pour la petite histoire, le rédacteur a même inventé un mot qui n’existe pas en arabe. Déjà que le résultat dans ce genre d’opération n’était pas brillant quand on faisait un effort dans l’écriture, on imagine ce que ça a donné maintenant… On pensait que le flop du « pont aérien » pour Le Caire allait tempérer les ardeurs du pouvoir mais ce n’est manifestement pas le cas. On lit encore la lettre et on continue à envoyer des avions. Les plus cyniques disent qu’ils « ne sont pas rancuniers » !

Tellement « pas rancuniers » qu’ils continuent à faire ce qu’ils... ont prévu de faire sans tenir compte de ce que leur disent les Algériens dans la rue chaque vendredi et entre deux vendredis. Dans la vraie vie, on leur demande de partir, dans le virtuel d’une autre planète, ils préparent l’élection présidentielle. Il n’y a pas d’eau mais il y a des manifestations, « ils » sont toujours là mais les Verts sont en finale de la CAN, ce qui est contradictoire. La vie est belle, selon le Périscoop du Soir d’Algérie, on recrute même des informaticiens au Conseil constitutionnel, pour la présidentielle.
S. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !

La solidarité entre monarchies arabes bat son plein pour venir au chevet du palais de Rabat. Outre l’aide «classique» et régulière des Saoudiens, le royaume chérifien peut, aussi, compter sur

3
4

Femme Magazine 11:00 | 17-08-2019

QUESTION

Boire facilite-t-il la digestion ?

5

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Des sueurs froides pour le gouvernement