Constances / Constances

Les jeunes dinosaures

«Réservez vos billets pour l’Algérie nouvelle» ! Je ne sais pas pour vous mais moi, qui n’ai pas spécialement l’esprit tordu, je peux comprendre que l’Algérie nouvelle, il n’y en aura pas pour tout le monde. C’est une jeune fille, mignonne comme tout et certainement de bonne foi, qui est venue nous dire ça sur un plateau de l’ENTV, entièrement dédié aux «jeunes» qui s’expriment sur les élections. On ne sait pas vraiment le sens et la portée que la demoiselle voulait donner à son propos. Mais on peut peut-être trouver la réponse, entière ou partielle, dans son sourire ravi et ravissant : elle croyait certainement avoir trouvé la phrase la plus géniale de sa vie et ça suffit à son bonheur. Pourquoi pas. Voyons quand même «de l’autre côté de minuit», là où il est suggéré que le bonheur en l’occurrence, tout le monde ne peut pas y prétendre dans l’Algérie nouvelle. Moi, je n’ai fait qu’interpréter, avec quelques extrapolations, il est vrai, le propos désarmant d’enthousiasme d’une jeune fille venue de Relizane pour parler à la télé. Sur le même plateau, un autre «jeune» dira les choses autrement. Péremptoire, sûr de son sujet, il clamera, sur un ton moins sympathique et certainement des intentions moins bienveillantes. Il… avertit donc : «Que celui qui ne va pas voter, celui qui ne s’exprime pas en mettant un bulletin dans l’urne et en accordant sa voix aux candidats de son choix ne vienne pas se plaindre après. Qu’il ne vienne pas revendiquer quoi que ce soit… Qu’il se taise à jamais !» Il n’a pas dit cette dernière phrase ainsi mais le bonhomme, qui n’était d’ailleurs pas si jeune que ça,  ne  devait pas être loin de le penser ! Ils ont tous une phrase dans la tête qu’ils n’osent pas dire. Ce dernier doit même en avoir plusieurs, dont celles qui nous renvoient au «bon vieux temps» où on ne pouvait pas postuler à quelque chose si on n’a pas caché dans  un coin la précieuse carte de vote ! Et puis, cette énormité qui passe comme une lettre à la poste alors que légitimement et légalement, elle n’a aucune existance. Le vote est un droit, pas un devoir, Messieurs !  Et puis ces jeunes qui sont… ailleurs. Parce que s’il y en a sur les plateaux de télé, il y en a avait aussi sur d’autres «tribunes», en… campagne électorale ! C’est même «ceci expliquant cela». C’est fou, ce vent de… jeunesse qui envahit l’atmosphère à l’occasion des législatives. Il est si frais et si puissant que quasiment tous les dinosaures du FLN, du RND et de la périphérie du système ont tous «parrainé» de jeunes candidats : leurs rejetons !
S. L.