Rubrique
Contribution

L’écocité, la ville de demain ?

Publié par LSC
le 27.08.2018 , 11h00
456 lectures

Au moment même où les grandes métropoles à travers le monde se résignent à abandonner le statut de métropole, et apprennent à mieux concevoir un autre modèle de la ville statutaire, certains gouvernements du tiers-monde s’échinent à reproduire et instaurer le concept de la ville métropolitaine, pensant ce faisant, qu’elle constitue une panacée aux multiples problèmes de gestion de la cité.

Le temps des métropoles a vécu !
Entité urbaine hypertrophiée, la métropole, par ses attributions socio-économiques et socio-démographiques très larges, a montré ses limites en tant que modèle statutaire urbain.
Souvent sous-tendues par plusieurs phénomènes tels que la polarisation des richesses, l’atteinte des limites écologiques majeures, l’affaiblissement des Etats nationaux, la montée en puissance des pouvoirs locaux, la diffusion accélérée des applications numériques, l’urbanisation fulgurante des pays émergents et la diversification des modes de vie, la ville métropolitaine, à cause de toutes ces implications tentaculaires, commence à mal assumer son statut.
Il est évident que ces phénomènes évoqués ne sont pas inédits, mais par leur présence simultanée, croisée et tenace, ils ont bouleversé la gouvernance de certaines villes en valorisant les unes ou ruinant les autres, aussi en suscitant une flambée des prix des villes les plus convoitées mais laissant tomber celles invivables et ingouvernables.
A ce propos, justement, Bruce Katz et Jennifer Bradley, coauteurs  de l’excellent The Metropolitain Revolution, ouvrage paru en 2013, et pourtant grands adeptes de la métropolisation urbaine, interrogés sur la faillite de Detroit, sont restés dubitatifs, affirmant que c’était un cas isolé, ce qui est par ailleurs très discuté.

Les villes, ces lieux où s’inventent toutes les solutions
Ces dernières années et face à ce délitement annoncé de la ville métropolitaine, plusieurs approches substitutives ont commencé à se dégager. Ainsi, des séminaires sur la ville durable et la ville de demain furent animés un peu partout à travers le monde par des spécialistes.
Situant les véritables enjeux de la ville idéale, et devant des institutions internationales, des universités, des laboratoires d’idées, des entreprises et de nombreuses cités, principalement en Europe et en Amérique du Nord, des urbanistes de renom, proposèrent un nouveau concept et une nouvelle configuration de la cité urbaine.
Par ailleurs, et profitant du contexte de la crise qui a surgi en 2008, ils définirent un nouveau champ de travail : la ville doit être regardée comme un lieu où s’inventent toutes les solutions.
En effet, considérée généralement comme un immense laboratoire, la ville a toujours agi comme un véritable réceptacle de nouveaux modèles économiques (circulaire, collaboratif, résilient…), de nouveaux systèmes énergétiques émergents (solaire, méthanisation, géothermie…), de nouveaux modes de mobilité novateurs (transports par câble, voiture électrique, vélos…), de nouvelles formes culturelles inédites (art urbain, festivals, évènements…), et enfin, un terrain fertile des pratiques de la démocratie renouvelées (participation citoyenne, cité wiki…).
Mais toutes ces innovations, d’après ces experts, ont besoin de cette cohérence qui leur manquait, l’éco-urbanisme était ainsi né. Ils insistent même, en avançant que les remèdes à la ville métropolitaine, aujourd’hui malade, viendraient de la mise en application de ce nouveau concept.
Enfin, prédisent-ils, c’est pratiquement toutes ces solutions régénératrices et opérant transversalement qui préfigureront la ville de demain.
Beaucoup de villes et de métropoles dans le monde, essentiellement celles issues du tiers-monde, gagneraient beaucoup à méditer sur cette nouvelle façon de penser la ville.    
Hamid Temzi

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

3

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS

Nouvelles tensions diplomatiques

4

Actualités 11:00 | 19-09-2018

STAFF DE OUYAHIA

Absence de cohésion

5

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE

Les clefs de cette nouvelle crise