Rubrique
Corruption

Lu dans El Moudjahid Quand le ministre de la Jeunesse et des Sports met sous sa tutelle… l’ONPLC

Publié par Djilali Hadjadj
le 04.11.2019 , 11h00
1046 lectures

Information insolite lue dans le quotidien gouvernemental El Moudjahid, édition du jeudi 24 octobre 2019 : «Le ministre de la jeunesse et des sports, M. Raouf Salim Bernaoui, présidera cet après-midi à 15h  une réunion de coordination avec les présidents et membres de l’Instance nationale de prévention et de lutte contre la corruption.»  Fin de citation. Une première erreur : il n’y a pas d’«Instance», il y a un «Organe», intitulé officiel, de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC). Deuxième erreur : il y a un, et un seul président de l’ONPLC, le pluriel utilisé ici est inapproprié. 
Par ailleurs, l’article 8 de la loi du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption est on ne peut plus clair : «L’Organe est une autorité administrative indépendante...» Donc un ministre, quel qu’il soit, n’est pas habilité, de par la loi, à présider une rencontre où sont présents les «dirigeants» de cet Organe. Par ailleurs, nous n’avons pas pu savoir si cette réunion a effectivement eu lieu et, si oui, qu’est-ce qu’il en est sorti, surtout que la corruption dans le sport est d’une actualité brûlante ?  
D. H.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses