Rubrique
Corruption

Réouverture du dossier Khalifa ?

Publié par Djilali Hadjadj
le 15.04.2019 , 11h00
911 lectures

Le 10 avril dernier, lors de la 3e journée de sa visite à Oran à la 2e Région militaire, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la défense nationale et chef d’état-major de l’ANP, a présidé une réunion d’orientation au niveau du siège du commandement de la région : ci-dessous un extrait de son discours tel que publié par l’APS (Algérie presse service, agence gouvernementale) : «Dans ce contexte précis, nous soulignons que la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, agira en toute liberté, sans contrainte aucune, sans pressions ni ordres, pour entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement de fonds publics et d’abus de pouvoir pour s’enrichir illégalement. A cet effet, nous rassurons l’opinion publique que la question s’étendra à tous les dossiers précédents, comme l’affaire Khalifa, Sonatrach et du Boucher, et autres dossiers relatifs à la corruption qui ont occasionné des pertes considérables au Trésor public.» Fin de citation.
Est-ce à dire que le dossier judiciaire de l’affaire Khalifa va être rouvert ? Si c’est le cas, ce serait plutôt au procureur général d’Alger d’en faire l’annonce.
Affaire à suivre…
D. H.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-04-2019

Abdelaziz Belaïd, l’invité du forum d’El Moudjahid, tient À l’élection présidentielle
Il défend le système sous couvert de la Constitution et s’attaque à des personnalités

C’est dans un Centre de presse plein qu’Abdelaziz Belaïd est venu défendre, devant les journalistes, ses thèses de sortie de cette crise par la tenue «de l’élection présidentielle urgente», hier au

2

Actualités 11:00 | 22-04-2019

IL CONFIRME LA LEVÉE DE SON IMMUNITÉ PARLEMENTAIRE
Saïd Barkat : «Il faut que justice se fasse»

Le sénateur du tiers-présidentiel Saïd Barkat a confirmé la procédure de levée de l’immunité parlementaire dont il fait l’objet au même titre