Rubrique
Corruption

Corruption dans le secteur des finances en Algérie Une cartographie des risques en projet

Publié par LSC
le 09.07.2018 , 11h00
651 lectures

Le comité d'évaluation, prévu par le protocole d'accord conclu entre l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC) et le ministère des Finances, a décidé de la mise en place d'un groupe de travail mixte à l'effet de fixer les modalités de mise en œuvre de la cartographie des risques de corruption dans le secteur des finances, a indiqué un communiqué de l'organe. 
La même source rappelle que l'étude sur la cartographie «avait été initiée par l'organe, réalisée avec l'assistance d'une expertise externe et avec la collaboration active des services du ministère des Finances», précisant qu'à l'issue de cette mise en œuvre et après validation et consolidation, la cartographie des risques sera étendue aux secteurs de la santé, collectivités locales et jeunesse et sports, y compris les établissements relevant de leur sphère de compétence.  
Par ailleurs, le communiqué souligne que le comité, qui s’est réuni dimanche, «s'est félicité des progrès réalisés depuis la conclusion de la convention bilatérale,  en particulier en ce qui concerne la déclaration des patrimoines et les actions de sensibilisation et de formation des agents publics, ainsi que de l'échange réciproque d'informations se rapportant à la lutte contre la corruption».
LSC

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard