Corruption / Corruption

Corruption dans le secteur des finances en Algérie

Une cartographie des risques en projet

Le comité d'évaluation, prévu par le protocole d'accord conclu entre l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC) et le ministère des Finances, a décidé de la mise en place d'un groupe de travail mixte à l'effet de fixer les modalités de mise en œuvre de la cartographie des risques de corruption dans le secteur des finances, a indiqué un communiqué de l'organe. 
La même source rappelle que l'étude sur la cartographie «avait été initiée par l'organe, réalisée avec l'assistance d'une expertise externe et avec la collaboration active des services du ministère des Finances», précisant qu'à l'issue de cette mise en œuvre et après validation et consolidation, la cartographie des risques sera étendue aux secteurs de la santé, collectivités locales et jeunesse et sports, y compris les établissements relevant de leur sphère de compétence.  
Par ailleurs, le communiqué souligne que le comité, qui s’est réuni dimanche, «s'est félicité des progrès réalisés depuis la conclusion de la convention bilatérale,  en particulier en ce qui concerne la déclaration des patrimoines et les actions de sensibilisation et de formation des agents publics, ainsi que de l'échange réciproque d'informations se rapportant à la lutte contre la corruption».
LSC