Culture / Culture

Décédé lundi à Oran à l’âge de 78 ans

Abdelkader Arrouche, un grand journaliste et dramaturge oranais

Le dramaturge et journaliste Abdelkader Arrouche, décédé lundi à Oran à l’âge de 78 ans des suites d’une longue maladie, est l’auteur de plusieurs textes mis en scène par de nombreux hommes de théâtre dont Medjahri Habib. Ces pièces ont été présentées sur les planches de divers espaces culturels à Mostaganem, Béchar, Sidi Bel-Abbès et Oran.
Parmi ces œuvres figurent Numidia qui a remporté le premier prix de la première édition du Festival national de théâtre amateur de Mostaganem en 1967, Zariba El-Madina (1993) et El Ouarth mathoum produite par le Théâtre Raouafed de Béchar en 2018.
Le défunt a pris part à de nombreux festivals nationaux et à celui de Sousse (Tunisie). Il est également l’auteur d’une pièce de théâtre El Kenna oua El Ajouz diffusée sur les ondes de la Radio d’Oran.
Abdelkader Arrouche, qui a occupé plusieurs postes administratifs, était également poète pour avoir composé de nombreux textes traitant de personnages historiques, dont le fondateur de l'État algérien moderne, l'émir Abdelkader, des villes d’Algérie et de la femme.
En plus de sa grande passion pour l'écriture dramatique et la poésie, le défunt était membre de la rédaction de plusieurs quotidiens paraissant à Oran.
Abdelkader Arrouche a été inhumée lundi au cimetière de Aïn El Beïda d’Oran.