Rubrique
Culture

ACTUCULT

Publié par R.C
le 02.12.2019 , 11h00
36 lectures

Institut français de Constantine
Samedi 7 décembre à partir de 14h : Lila Borsali sera l’invitée du café littéraire et artistique de Media Plus, autour du thème «Musique andalouse patrimoine et créativité». entrée libre dans la limite des places disponibles. 
Villa Dar Abdeltif (El-Hamma, Alger) 
Jusqu’au 3 décembre : exposition de photographies «H» du photographe et musicien français Gregory Dargent, sur les essais nucléaires français dans le Grand Sud algérien. 
Hôtel Sofitel d’Alger (El-Hamma, Alger) 
Jusqu’au 31 décembre de 13h à 19h : Marché artistique de fin d’année «L’art & la matière», avec un roulement de 25 artistes par semaine.
Galerie d’arts Mustapha-Kateb (5, rue Didouche-Mourad, Alger)
Jusqu’au 11 décembre : exposition «Une bougie, une vie» de Kamel Belhocine.
Galerie d’arts Asselah (39,rue Asselah-Hocine. Alger) 
Jusqu’au 12 décembre : Exposition de miniature et de décoration avec Youcef Yacoubi.
Galerie Bloom The Art Factory (El-Biar, Alger)
Jusqu’au 7 décembre : exposition de l'artiste plasticien Seddik Benkritly. Dans cette série intitulée «Aliénation», l'artiste médite l'état actuel du monde et le rôle de chacun dans la destruction de la nature.
L'expo sera visible jusqu'au 7 décembre (tous les jours sauf vendredi entre 13h et 19h).
Musée national des Beaux- Arts d’Alger (El-Hamma, Alger) 
Jusqu’au 22 décembre : L’ambassade d’Espagne, l’Institut Cervantès d’Alger, en collaboration avec le Royale Académie des beaux-arts de San Fernando, la Fondation ACS, le ministère algérien de la culture et le musée des beaux-arts d’Alger, organisent l’exposition «Goya, physionomiste». 
Galerie Seen Art (156 Lotissement El-Bina, Dély IBrahim, Alger) 
Jusqu’au 16 décembre : Exposition de l’artiste l'Homme jaune intitulée «Le Journal de l’Homme jaune».

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-01-2020

LES MAGISTRATS ONT ENTENDU TAYEB LOUH, AHMED OUYAHIA ET DJAMEL OULD ABBÈS À CE SUJET
Enquête sur les législatives de 2017

L’enquête judiciaire menée autour des graves irrégularités enregistrées durant les législatives de 2017 commence à lever progressivement le voile sur les pratiques mises alors en place pour privilégier l’accès à la députation aux hommes du «clan». Les fidèles à la fratrie des Bouteflika et ceux auxquels ils ont

2

Périscoop 11:00 | 21-01-2020

Une quarantaine de walis concernés

A en croire une source très bien informée, la présidence de la République annoncera, très prochainement, un très vaste mouvement dans le corps des walis. Un mouvement qui, nous confie-t-on, concernerait une