Rubrique
Culture

ONDA Appel à candidature pour le Prix international Miriam-Makeba

Publié par Kader Bakou
le 10.07.2018 , 11h00
298 lectures

Un appel à candidature pour participer  à la  première édition du Prix international de la créativité Miriam-Makeba  a  été lancé à l'adresse des créateurs africains, par  l'Office national  des droits d'auteur et droits voisins (Onda), organisateur du prix.  
Les candidats à ce concours international, ouvert aux artistes résidant sur le continent   africain, doivent fournir au dossier, outre le projet artistique, des justificatifs d'identité et de lieu de résidence. 
Les candidatures doivent être adressées à l'Onda par voie postale à l'adresse : 49, rue Abderrezak-Halima, Bologhine (Alger, Algérie) ou par e-mail à :  prix.myriam.makeba@onda.dz.  Les artistes justifiant d'un statut de réfugié pour cause de situation  d’exception peuvent aussi participer à ce concours, précise l'organisateur.  
La date limite pour le dépôt des candidatures est fixée au 31 août 2018.
Le prix Miriam-Makeba de la créativité artistique sera décerné aux meilleurs créateurs africains, toutes disciplines artistiques confondues, lors d’une cérémonie prévue à Alger le 14 septembre prochain.
Doté de 100 000 dollars, le prix Miriam- Makeba, baptisé du nom de la chanteuse  ethno-jazz sud-africaine, se veut un hommage à cette grande artiste et militante anti-apartheid  qui avait participé, en 1969 à Alger, au 1er Festival panafricain. 
Née le 4 mars 1932 à Johannesburg en Afrique du Sud, Miriam Makeba, naturalisée algérienne en 1972,  est une des plus grandes chanteuses en Afrique et dans le monde. Elle a été surnommée «Mama Africa».
Engagée dans la lutte contre l'apartheid qui sévissait en Afrique du Sud, Makeba dénonce à travers ses  chansons la ségrégation raciale tout en prônant la tolérance, la liberté et  le vivre-ensemble.  
 Elle chante dans différentes langues et dialectes en usage en Afrique comme le zoulou, le  xhosa, le  tswana, le swahili et l’arabe. Parmi ses plus célèbres chansons figurent Malaïka, Pata Pata et Ana hourra fi Aljazaier (je suis libre en Algérie).
En 1999, Miriam Makeba a été nommée ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
A l'écran, l'artiste est connue pour son rôle dans le film anti-apartheid Come Back Africa du cinéaste américain Lionel Rogosin. Miriam Makeba est décédé à l’âge de 76 ans, le 9 novembre  2008, à Castel Volturno, en Italie, trois années après avoir mis «officiellement» fin à sa carrière artistique. La chanteuse sud-africaine avait  succombé à une crise cardiaque, quelques minutes après avoir quitté la scène, alors que le public l'applaudissait encore, réclamant une nouvelle chanson. Ce jour-là  à Castel Volturno, l'un des fiefs de la Camorra, près de Naples, elle participait à un concert de soutien à l'écrivain italien Roberto Saviano, menacé de mort pour avoir écrit Gomorra, le livre sur le crime organisé porté à l'écran par Matteo Garrone.
Kader B

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui