Rubrique
Culture

Le Festival «lire en fête» à Jijel Au bonheur des enfants

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 25.03.2019 , 11h00
24 lectures

Le Festival culturel «lire en fête» devait s’ouvrir hier dimanche à la salle Soummam avec la participation de plusieurs troupes théâtrales pour enfants, nous a affirmé, jeudi, le commissaire du festival, Fetouci Mehfoud.
Il a ajouté que le programme de cette manifestation culturelle institutionnalisée par le ministère de la Culture s’étalant du 24 au 28 mars comporte des ateliers de dessin, calligraphie arabe, synthèse des  contes, mots croisés, écriture d’un conte.
Les enfants seront par ailleurs au rendez-vous avec des spectacles distractifs et des clowns avec «Nouna» de la troupe de Adnane Kassima de la wilaya de Béjaïa, l’association Ryane de Jijel, des spectacles avec le magicien Boussabouaa de la wilaya de Skikda, des séances avec le conteur Abdelaziz Ben Abderahim.
Le commissaire du festival «Lire en fête» a souligné également que ce programme prévoit aussi des concours de dessin, calligraphie, synthèse des contes, une visite de l’exposition des livres du bibliobus .  
L’objectif de cette manifestation est de promouvoir la lecture publique chez l’enfant et de créer un espace distractif et instructif pour cette catégorie sociale, surtout que cette période coïncide avec la période des vacances scolaires.
Bouhali Mohammed-Cherif

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent