Rubrique
Culture

Littérature Boualem, un nouveau roman de l’écrivain Abdelhakim Had Messaoud

Publié par R.C
le 09.11.2019 , 11h00
49 lectures

Publié par la maison d’édition Chafiî de Constantine, ce roman comprend 280 pages scindées en plusieurs parties, relatant la vie de Boualem, simple citoyen algérien, avec pour théâtre l'un des quartiers populaires algériens où l’on trouve des choses simples et élémentaires, à savoir des ruelles, un café, une mosquée et un marché. 
Contemporain, ce livre aborde plusieurs sujets de la vie quotidienne dans un langage simple, celui dont en use aux quatre coins du pays, tout en étant captivant et surprenant pour le lecteur, a souligné l’écrivain. Dans cet ouvrage, intervenant après un premier roman intitulé Iblis fi El makha (Satan dans un café), l’auteur a abordé des thèmes qui constituent, selon lui, «une projection sur notre vécu et des phénomènes sociétaux comme el harga, la drogue et la situation politique et sociale actuelle», ainsi que les relations conjugales sur lesquelles il s'est focalisé afin de montrer «l’importance de l’entente entre les époux pour surmonter les épreuves de la vie, au sein de la famille ou dans la société pour s’en sortir avec le moins de dommages possible».
Selon l'auteur, malgré sa parution récente, le roman Boualem est présent au Salon international du livre d’Alger (Sila 2019), joutant qu’une vente-dédicace de cet ouvrage est prévue à la fin de cette semaine au niveau du stand réservé à la maison d’édition Chafiî.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Sports 11:00 | 12-11-2019

Verts d’Europe
Les confessions de Riyad Mahrez à FF

Dans un entretien accordé au journal France Football à paraître aujourd’hui, l’international Algérien de Manchester City évoque

2

Actualités 11:00 | 11-11-2019

sellal, ouyahia, yousfi, beda et bouchouareb concernés Corruption :
le 1er procès avant la fin novembre

Les premiers procès des anciens ministres de Bouteflika détenus pour corruption se dérouleront avant la fin du mois de novembre, a-t-on appris de sources proches du dossier. Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal ainsi que trois anciens ministres de l'industrie seront jugés dans le cadre du dossier automobile.