Rubrique
Culture

Le coup de bill’art du Soir Cachir, casher et halal !

Publié par Kader Bakou
le 14.04.2019 , 11h00
260 lectures

Je crois que c’est dans la revue algérienne de bande dessinée M’quidech qu’on avait un jour mis une affiche du film Pas de cachir pour Bachir. C’est cette rime qui a certainement inspiré le titre de la série tv Pas de gazouze pour Azouz.

Le cachir est revenu au-devant de l’actualité, mais, cette fois, pas à cause du botulisme. Il était, paraît-il, «le plat de résistance» des congressistes du plus vieux parti au pouvoir qui prétend être l’unique héritier de la résistance du peuple algérien contre le colonialisme.
En Algérie, le mot «cachir» désigne une variété de saucisson. Son nom, phonétiquement,  ressemble comme deux gouttes d’eau au casher. D’ailleurs, lors de la fameuse épidémie de botulisme, il y a une vingtaine d’années en Algérie, les canards avait écrit «cachir» et «casher» au sujet de l’origine de la maladie. 
Dans la religion judaïque, «casher» qualifie les viandes abattues selon le rite religieux. Autrement dit, la viande casher est une viande halal.  
Cette coïncidence, doublée d’une confusion de cachir et casher, vient certainement de la coexistence, par le passé, des communautés israélite et musulmane en Algérie.
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent