Culture / Culture

Le coup de bill’art du Soir

Comme au bon vieux temps

Les jeunes du coin l’appellent «El Plat». En effet, c’est le seul terrain plat ici, avant les chemins qui montent vers le Village Céleste, à Bouzaréah,  et vers notre Dame-d’Afrique à l’ouest. Le chanteur chaâbi Mohamed Lagab habitait ici, à la rue Omar-Benaïssa, l’ancienne rue Cardinal-Verdier, à Bab-El-Oued. 

Au troisième jour du décès de l’artiste chaâbi, la famille et les amis sont venus. Les artistes sont là, notamment Abdelkader Chercham. Un homme avec barbe et kamis s’occupe bénévolement de l’organisation du dîner collectif. C’était inimaginable il y a quelques années, des artistes et «des barbus» ensemble ! L’Algérie est en train de redevenir elle-même. Comme avant. 
K. B.
bakoukader@yahoo.fr