Voir Tous
Rubrique
Culture

Le coup de bill’art du Soir Don't think twice, it's allwright !

Publié par Kader Bakou
le 20.02.2020 , 11h00
197 lectures

Graeme Allwright était certainement lui aussi ce qu’on appelle un des «amis de l’Algérie». A la fin des années 1980, il avait donné un concert au Théâtre de verdure d’Alger.
Depuis 2005, les concerts du chanteur engagé commençaient par une vibrante Marseillaise qu'il avait «adaptée» avec des paroles pacifistes, car il trouvait trop de violence dans l’hymne national français :
«Pour tous les enfants de la terre, chantons amour et liberté», entonnait-il...
Graeme Allwright, décédé dimanche à l'âge de 93 ans, a fait découvrir les «protest singers» américains aux Français en adaptant Pete Seeger, Woody Guthrie ou le canadien Leonard Cohen dans la langue de Brassens.
Qui a tué Davey Moore ?, d’après Who killed Davey Moore de Bob Dylan, est certainement sa reprise ou «adaptation» la plus connue. Paraphrasant le titre d’une autre chanson de Bob Dylan, disons Don't think twice, it's allwright !
K. B.
[email protected]

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

3

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

4
5

Ici mieux que là-bas 06:00 | 31-05-2020

Sexe, métal, pastis et Hirak