Rubrique
Culture

Ses œuvres décorent les murs de l’hôpital Parnet L’«art thérapie» de Soraya Melouk

Publié par Kader Bakou
le 14.04.2019 , 11h00
179 lectures

Louable initiative de l’artiste Soraya Melouk. En effet, elle a peint des tableaux spécialement pour décorer les murs du service de réanimation pédiatrique de l’hôpital Parnet. Elle les considère d’ailleurs  comme des «cadeaux qui ont une valeur humaine».
Soraya Melouk a travaillé des mois sur ces œuvres. «La couleur qui a tant de sens,  le message qu’un tableau véhicule peuvent accompagner les familles, les enfants dans leurs difficultés et  les infirmiers et les médecins dans leur action si délicate et si noble», explique-t-elle sur son compte Facebook. Elle estime que l’art à l’hôpital a une si belle place car il est si généreux et peut apporter tant de bienfaits.
Concernant l’importance du moral et ses effets bénéfiques moral sur une prompte guérison, elle donne cette citation et ce témoignage de Nelson Mandela : «Le corps humain a une faculté extraordinaire d’adaptation. J’ai découvert qu'on pouvait supporter l'insupportable si l'on gardait le moral, même quand le corps souffrait.»
Par ailleurs et toujours dans l’objectif  d’aider  autrui et surtout les malades, notamment par l«art thérapie», Soraya Melouk  a peint le 18 mars dernier un tableau avec Abdelghani,  un enfant de 14 ans qui séjourne à l’hôpital Parnet (Hussein Dey).
«Je lui ai expliqué le sens de chaque couleur pour lui montrer que peindre a un sens et permet de placer son âme et une partie de sa vie sur la toile...
 Je l’ai laissé libre de choisir et d’être maître de son tableau. Ses sens ont parlé... Je l’ai accompagné en peignant avec lui tout en respectant sa créativité car nous souhaitions une signature commune témoin du moment partagé si précieux pour nous deux...», a expliqué l’artiste peintre. «Pour le fond, il a spontanément choisi, sans surprise, pour moi, le rouge (couleur du sang, de la maladie dans ce contexte), et nous avons travaillé dessus... Puis, son choix a été le jaune (la lumière, le soleil, l’espoir) qu’il a placé en plein milieu avec des rayons pour que l’espoir puisse agir...Puis, le violet (symbole de la tristesse) qu’il a immédiatement étouffé avec du bleu (le ciel, nos croyances)... Puis le vert pour symboliser la vie, car l’espoir (le jaune) évolue constamment avec la vie à ses côtés...», fait encore remarquer Soraya Melouk.
Ce Tableau commun  est accroché désormais sur les murs du service de l’hôpital témoin de ce message offert par la magie de l’art et de la solidarité.
L’artiste a en projet d’autres œuvres communes avec d’autres enfants du même hôpital algérois.
«Je souhaiterais également partager avec vous les premiers tableaux que j’ai offerts à l’hôpital Parnet pour apporter de la couleur et peut-être, je le souhaite, de la magie.» Bravo l’artiste !
Kader B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent