Rubrique
Culture

Théâtre La pièce GPS, une critique de l'homme moderne

Publié par R.C
le 18.11.2019 , 11h00
36 lectures

Le Théâtre national algérien (TNA) a abrité jeudi la générale de la pièce GPS de Mohamed Charchal, qui a misé sur un mélange entre les techniques cinématographiques, le théâtre, le mime et le mouvement pour faire passer des messages critiquant l’égarement de l'homme moderne, entre ses idées, ses principes et son rapport au temps.
Cette frénésie d’être constamment pressé d'atteindre un but est illustrée par des personnages en quête d'une destination, symbolisée par un train qui passe et repasse sans qu'ils se décident à le prendre, trop occupés les uns des autres et, au final, sans faire attention au temps.
Evoluant à travers des tableaux quasi distincts, la pièce a été pensée par le metteur en scène comme un spectacle humoristique en se basant sur les capacités des acteurs en termes de mouvements du corps.
La pièce est interprétée par des talents qui ont émergé dans le 4e art ces dernières années, notamment Mohamed Houas, Adila Soualem, Sabrine Boukraâ, Sara Gharbi, Abdenour Yessad, Mourad Madjram, Mahmoud Bouhmoum et Yacine Brahim.
La musique est composée par Adel Lamamra, tandis que la scénographie est signée par Abdelmalek Yahia et l'éclairage par Chawki El Messafi.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.