Rubrique
Culture

Théâtre La pièce «Tidak n Nna Fa» présentée à Alger

Publié par R.C
le 14.05.2019 , 11h00
109 lectures

La pièce Tidak n Nna Fa, une comédie époustouflante qui lève le voile sur les travers de la société et le mépris  de la femme, a été présentée dimanche soir à Alger  devant un public de férus du 4e art d’expression amazighe. 
Ecrite et mise en scène par Arab Sekhi, Tidak n Nna Fa (Les vérités de Fadhma), porte un regard critique sur la place de la femme dans la société  kabyle à travers une dialectique médecin-patient. 
Accueilli pour la première fois sur les planches du Théâtre national algérien, Mahiéddine-Bachtarzi (TNA), le spectacle- produit par la troupe  le Théâtre du renouveau amazigh (TRA)-, met en scène les péripéties  d’une vieille patiente (Brahim Sekhi) qui, se plaignant de maux, se rend chez  son médecin dans l’espoir de trouver une oreille attentive à ses épreuves. 
En confident, le médecin (incarné par Brahim Benammar) se met à l’écoute  de cette patiente indiscrète qui lui assène toutes ses vérités : des douleurs du corps aux maux de la société qu’elle a tous énumérés et décortiqués dans le cabinet médical. Délivré dans un langage (kabyle) riche en métaphore, le spectacle repose  essentiellement sur un dialogue (horizontal) direct entre le médecin et son  patient. Truffé de métaphores puisées du terroir kabyle, le langage est  riche en vocabulaire en rapport avec la thématique de la pièce. 
Alliant parfaitement comique et satirique, le metteur en scène a réussi à  mettre à nu la pensée réductrice pour la femme qui revendique sa place (qui lui sied) dans une société décrite comme «misogyne». 
Optant pour un décor minimaliste suggérant un cabinet médical illustré par des chaises, une table et un divan, le metteur en scène a justifié son  choix qui se rapproche du théâtre à nu, par le souci d’«éviter le surjeu» pour ne pas distraire le spectateur  avec des décors pompeux. 
Avec une gestuelle «mesurée», les comédiens ont réussi à capter, deux heures et demi durant, l’attention du public qui a longuement applaudi leurs performances. 
Fondée en 2009 au Canada, la troupe TRA œuvre pour la promotion du 4e art d’expression amazighe en Amérique du Nord. 
Elle compte à son actif deux autres pièces jouées en public Ass n unejmaa (le jour du rassemblement) et Abbuh.com saluée par le public au  
Canada, aux Etats-Unis et en Europe, Tidak n Nna Fa», seraprésentée à partir de mardi à Oran, Batna et Tizi Ouzou.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 18-05-2019

Ouyahia, Sellal, Benyounès et d’autres ministres et responsables auditionnés jeudi
Séisme chez les anciens soutiens de Bouteflika

Les hommes d’affaires détenus dans le cadre de la lutte anticorruption ont visiblement fourni à la justice des éléments, ce qui a eu pour effet de provoquer un véritable séisme dans les rangs des anciens ministres et hauts responsables ayant servi

2

Périscoop 11:00 | 19-05-2019

Pas de CAN pour la Télévision algérienne

Il semble bien que la Télévision nationale n’aura pas les droits de retransmission des matchs de la Coupe d’Afrique de football qui aura lieu en Egypte. En effet, on apprend que le détenteur des droits, en