Rubrique
Culture

Le jour le plus court à l’IFA Le court métrage européen à l’affiche

Publié par Sarah Haidar
le 12.03.2018 , 11h00
106 lectures

Sept courts métrages seront projetés ce mercredi 14 mars, à partir de 18h, à l’Institut français d’Alger, à l’occasion de son rendez-vous annuel dédié à ce genre cinématographique.
Venus de France, d’Allemagne, de Suisse, de Norvège et d’Australie, ces films représentent les différentes tendances et sensibilités qui animent l’univers du court métrage actuellement.
En cordée, réalisé par Mathieu Vigneau, est tourné à la manière de la Nouvelle Vague, courant artistique qui a bouleversé le cinéma français dans les années 1960 sous l’impulsion de Jean-Luc Godard et de François Truffaut, notamment.
D’une durée de 13 minutes, cette fiction, primée au Festival de Clermont-Ferrand, raconte, par le biais d’une voix-off, la rencontre d’un randonneur avec un homme ligoté à un arbre.
S’ensuivra la projection du film allemand Les capacités spéciales de M. Mahler (29 minutes) de Paul Philip qui revient en Allemagne de l’Est en 1987 où un agent doté de pouvoirs paranormaux est chargé par la police de l’affaire d’un petit garçon disparu depuis plusieurs semaines. Puis cap sur le film d’animation avec Garden Party, réalisé par six étudiants : Lucas de Navarro, Florien Babikian, Vincent Bayoux, Victor Caire, Théophile Dufresnes et Henry Kiefer. Quant à Welcome home Allen de l’Australien Andrew Kavanagh, il raconte, sans dialogue, le retour au bercail d’une troupe de quatre guerriers retrouvant un monde qu’ils ne reconnaissent plus et qui ne les reconnaît pas.
Une virée en mer avec les drames qui s’y produisent nous attend ensuite avec le court métrage suisse germanophone Bon voyage de Marc Raymond Wilkins qui accompagne un couple en vacances sur un voilier en Méditerranée qui rencontre une embarcation de réfugiés en difficulté qu’il perdent de vue après avoir alerté les garde-côtes. Le lendemain matin, ils se réveillent dans un océan de cadavres. Retour en France avec Un plan d’enfer de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol qui racontent l’aventure de deux cambrioleurs qui affolent les chiens d’un quartier en lâchant des dizaines de chats et profitent ainsi du vacarme pour récupérer un magot.
Le cycle de projections sera clôturé avec la fiction de quatre minutes Working with animals du Norvégien Marc Reisbig dont le personnage principal est un réalisateur de documentaires animaliers qui aimerait bien que les animaux sauvages lui obéissent au doigt et à l’œil. A signaler que l’événement est libre d’accès, mais requiert une réservation à l’adresse suivante : cinemalejourlepluscourt2018.alger@if-algerie.com
«Le jour le plus court» ou la fête du court métrage a été instaurée en 2011 par le Centre national français du cinéma et de l’image animée qui l’organise habituellement au mois de décembre.
Il devient très vite un événement international célébré dans plus de cinquante pays.
Sarah H.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 14-06-2018

Madjer s’accroche

Selon des indiscrétions, l’actuel entraîneur national Rabah Madjer aurait fait savoir à ses proches son intention de ne pas démissionner de son poste. Malgré les résultats médiocres et le fait qu’une large partie de

2

Actualités 11:00 | 14-06-2018

«AFFAIRE DES PESTICIDES»
Lourdes pressions sur les exportations

«L’affaire des pesticides» prend désormais une tournure aux relents politiques. Aux voies officielles qui se sont déjà exprimées sur le sujet, d’autres spécialistes sont montés au créneau pour dénoncer une «tentative de déstabilisation» du secteur de l’agriculture.