Rubrique
Culture

Le coup de bill’art du Soir Le cri de sonia et Medjoubi

Publié par Kader Bakou
le 17.05.2018 , 11h00
344 lectures

C’était vraiment des géants ! Un tout petit passage de la pièce Al Ayta avec Sonia, Azzedine Medjoubi et M’hamed Benguettaf est plus éloquent que tout un discours sur le pouvoir, les instruments du pouvoir et la manipulation de l’individu et des masses.
Medjoubi dit à Sonia de laisser les fous dans leur raison, sinon il va lui «démonter» trois boulons et avec la pénurie qui sévit, elle ne pourra pas les remplacer.
Dans le langage populaire, celui à qui «manque un boulon» est un malade mental. Que deviendra alors quelqu’un à qui il manque trois boulons ?
Le fou a-t-il sa raison que le raisonnable ignore ou faut-il laisser le fou dans sa folie pour qu’il continue à ignorer certaines choses ?
K.  B.
bakoukader@yahoo.fr

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 06-12-2018

LE RENDEZ-VOUS ÉLECTORAL D’AVRIL 2019 S’ÉLOIGNE DE PLUS EN PLUS
Quel scénario pour la présidentielle ?

De nouveaux éléments se mettent progressivement en place dans le monde politique offrant davantage de visibilité dans l’évolution des évènements liés à l’échéance de 2019. Ces éléments viennent cette fois-ci d’une partie intimement insérée dans les cercles réputés proches du pouvoir et sur lesquels se base

2

Femme Magazine 11:00 | 06-12-2018

Bon à savoir
Les usages méconnus de l’huile d’olive

Une salade ou un plat agrémenté d’huile d’olive est toujours meilleur au goût. Ce produit naturel qu’on trouve généralement en cuisine a des vertus parfois insoupçonnées. Voici certaines d’entre elles.

3

Périscoop 11:00 | 08-12-2018

Le niet de Ammar Saâdani

4
5

Pousse avec eux 11:00 | 09-12-2018

Ah’chem chouia !