Rubrique
Culture

Prévu du 28 au 30 décembre Le Festival Ahellil en hommage à Moulay Slimane Seddik

Publié par R.C
le 05.12.2018 , 11h00
72 lectures

La 12e édition du Festival d’Ahellil (28-30 décembre) rendra un hommage au défunt Moulay Slimane Seddik, connu sous le nom de Moulay Timi,  ardent défenseur du patrimoine, a-t-on appris jeudi à Timimoun (Adrar) du commissaire du festival, Ahmed Djouli.
Cette initiative traduit une reconnaissance aux efforts déployés durant toute sa vie par le défunt (décédé cette année) au service du patrimoine de la région et son accompagnement de chercheurs dans leurs travaux, à l’instar de l’académicien Mouloud Mammeri et autres chercheurs et gens des médias, a-t-il précisé.
Vingt-quatre (24) troupes relevant d’associations s’intéressant au patrimoine Ahellil et une quinzaine d’autres de différents genres folkloriques sont attendues pour animer ce festival qui se déroulera dans la capitale du Gourara (Timimoun). Une conférence est également prévue, en coordination avec le laboratoire saharien pour le catalogage du patrimoine algérien (université d’Adrar) et le bureau de wilaya d’Adrar de l’association   Beit Echiir  (Maison du poème), et sera animée par des académiciens et des chercheurs. La conférence, qu’abritera la bibliothèque publique de lecture à Timimoun, traitera de divers thèmes liés au patrimoine ancien d’expression amazighe, en plus de la présentation d’exemple de créativité dans la poésie zénète que célèbre la région à cette occasion.
Les visiteurs de l’oasis Rouge (Timimoun) auront aussi l’opportunité d’apprécier des facettes de l’art Ahellil ancien lors de soirées prévues au Théâtre de plein air de la ville.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux