Culture / Culture

Huit années plus tard

Le film sur l’émir Abdelkader toujours à l’état de projet

Le projet de film sur l’émir Abdelkader date de 2011. Des noms avaient circulé concernant les réalisateurs, notamment, Ridley Scott, Oliver Stone, Rachid Bouchareb et surtout Charles Burnett.
Le film sur l’émir Abdelkader verra-t-il le jour, un jour ? Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a déclaré dernièrement à Alger que le projet de production du film sur la vie et le combat du fondateur de l'Etat algérien moderne, l'émir Abdelkader, est toujours «d'actualité». Il a toutefois ajouté que le compte consacré au financement de cette œuvre cinématographique est actuellement «gelé».  
Répondant à une question d'un député, lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Mihoubi a précisé que ce projet, confié au début à l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), a été «gelé» pour des raisons «techniques» et «logistiques» liées principalement au scénario et au décor. Le projet a été financé par l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda) à hauteur de deux milliards de DA, a-t-il poursuivi. 
Le ministre de la Culture a également expliqué  que le compte consacré au financement du film était «gelé», tout en soulignant que le projet du film sur l'émir Abdelkader sera maintenu «jusqu'au déblocage des fonds», pour la production d'un grand film qui serait à la hauteur de cette illustre figure historique. «Un acte notarié a été établi entre l'Aarc et le producteur franco-américain portant sur le montant affecté au réalisateur et au producteur» pour la réalisation de ce film, a encore fait savoir le ministre.
Le projet de film sur l’émir Abdelkader date de 2011. En 2013, un communiqué de l’Aarc avait fait savoir : «A l’initiative du ministère algérien de la Culture, l’Aarc, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel, et la société américaine Cinéma libre studio, basée à Hollywood, ont signé un accord de coproduction pour un grand film épique sur le plus grand héros national algérien : l’émir Abdelkader. Le tournage débutera en Algérie dès novembre 2013.»  
Le scénario, est- il précisé, est cosigné par Zaïm Khenchelaoui, anthropologue algérien spécialiste de l’émir Abdelkader et du soufisme, et Philippe Diaz. «Le film, construit en flash-backs, retrace les principaux événements de la vie de l’Emir tout en commençant dans la Syrie de 1860, où Abdelkader mit sur pied une nouvelle armée, cette fois pour sauver plus de 12 000 chrétiens», détaille le communiqué. 
«Le long-métrage de fiction sera réalisé par Charles Burnett, réalisateur américain engagé, acclamé par la critique internationale pour nombre de ses films, comme Killer of Sheep, Namibia, La lutte pour la liberté».
L’équipe artistique et technique est «composée de certains des plus importants professionnels américains, européens et algériens», et elle «saisira l’occasion de cette production pour mener un programme de formation de jeunes artistes et techniciens algériens». 
Ce sera, selon le même communiqué publié en 2013, une mégaproduction dans le genre biopic, donc une œuvre cinématographique de fiction centrée sur un personnage principal ayant réellement existé. 
Des noms avaient circulé concernant les réalisateurs, notamment Ridley Scott, Oliver Stone, Rachid Bouchareb et surtout Charles Burnett.
Huit années sont passées depuis la «naissance» du projet. Aujourd’hui, il est encore à l’état de… projet ! 
Kader B.