Rubrique
Culture

Musique Lemma Becharia en tournée européenne

Publié par R.C
le 12.06.2019 , 11h00
108 lectures

La troupe féminine Lemma Becharia, menée par la  chanteuse Souad Asla, est programmée dans plusieurs villes européennes pour  une tournée qui s'étend du 9 juin au 31 août prochain, annonce la troupe  sur sa page Facebook.  Le groupe devra entamer sa tournée par un concert, prévu dimanche, à  l'Institut du monde arabe (Ima) à Paris, avant de se produire sur la scène du Festival «Any where in the wind blows» dans la ville néerlandaise de La Haye, puis au Festival des cinq continents, en Suisse. 
Cette troupe, créée pour faire revivre des genres musicaux populaires  féminins de la Saoura (sud-ouest algérien), est également attendue en Suède,  en Pologne, aux Iles Canaries et dans plusieurs villes françaises.  Formé en 2015 par la chanteuse Souad Asla, le groupe est constitué d'une  dizaine de chanteuses et musiciennes de la région de Béchar, dont Hasna El  Becharia, Zohra Kherabi, Rabea Boughazi ou encore Mabrouka Brik. La ferda féminine, le diwan, mais aussi des chants traditionnels des Zeffanate et Djebbaryate  (troupes musicales locales), entonnés lors des fêtes familiales ou populaires, sont autant de styles exécutés sur scène  par la troupe qui entend vulgariser des musiques comme le haidous et le chellali, très rarement joués en public. 
En février 2018, Lemma Becharia avait sorti son premier album, Lemma,  dédié à la sauvegarde du patrimoine musical de la Saoura. Après plusieurs scènes en Algérie et en France, la troupe était l’invitée  d'honneur du Festival international de la hadra féminine et musiques de  transe d'Essaouira (Maroc) de 2016, avant une tournée en France et en  Belgique en novembre 2018.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Actualités 11:00 | 13-08-2019

Campagne électorale de Bouteflika
La «chkara» au cœur de l’enquête

Les enquêtes judiciaires en cours ont permis de collecter des preuves accablantes sur les méthodes utilisées par les Bouteflika dans le cadre du financement de la campagne électorale pour le cinquième mandat. Les éléments récoltés ont aussi et surtout permis