Rubrique
Culture

SELON UN COMMUNIQUÉ DE L’ONDA Lotfi Attar «perçoit ses droits d'arrangeur» de la chanson Ya Zina

Publié par R.C
le 13.10.2018 , 11h00
116 lectures
L'interprète et compositeur Lotfi Attar perçoit ses «droits d'arrangeur» de la chanson Ya Zina diri latay, chanson relevant du domaine public et empruntée pour des spots publicitaires, a indiqué l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda) dans un communiqué publié mardi. L'interprète de Ya Zina, chant féminin populaire à Sidi- Bel-Abbès, avait annoncé qu'il allait engager des poursuites judiciaires pour le «recouvrement de ses droits de compositeur» de cette œuvre musicale. L'Onda affirme encore, dans sa réponse au compositeur Lotfi Attar, que le concepteur du spot publicitaire, diffusé sur des chaînes de télévision algériennes, a réorchestré uniquement la composition musicale, sans les arrangements apportés par le célèbre compositeur de Ya Zina, chanson reprise par le groupe Raïna Raï en 1983. «La réclamation de redevances sur les spots publicitaires nécessitent un traitement sur droit exclusif par rapport au droit moral», note l'Office qui dit avoir demandé «l'autorisation de tous les ayants droit, y compris le (s) interprète (s) dans le cas où les concepteurs des spots utilisent l'œuvre avec les arrangements» de Lotfi Attar, membre de l'Onda depuis 1994, selon l'Office. Lotfi Attar avait déclaré à l'APS qu'il était le compositeur de Ya Zina diri latay et réclamait de ce fait l’«accès à ses droits d’arrangements musicaux (qu'il) n'a jamais perçus ». Le musicien du célèbre groupe Raïna Raï rappelle qu'il a déposé en 1993 un dossier auprès de l’Office pour revendiquer sa qualité de «compositeur de Ya Zina», une chanson dont les paroles, reconnaît-il lui-même, appartiennent au domaine public.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux