Rubrique
Culture

Paranoïa

Publié par Kader Bakou
le 13.03.2019 , 11h00
126 lectures

Chacun comprend les messages qu’il veut. Dans le film américain L’Attaque du métro 123 de Tony Scott, sorti en 2009, nous en avons noté un, bien qu’il ne soit qu’un «détail» au début de l’histoire.
«La chasse aux corrompus» peut, elle aussi, se transformer en «chasse aux sorcières». Walter Garber, aiguilleur de métro à New York, en fait les frais, même après avoir sauvé une vie humaine, un jeune qui allait être tué de sang-froid par Ryder, le chef du gang qui a pris en otage les passagers d’une rame.
C’est un peu comme dans le roman Les Enfants de l’Arbat de l’écrivain russe Anatoli Rybakov (1911- 1998) où l’histoire se déroule en URSS sous le régne de Staline. Pour ne pas devenir «suspect», il faut trouver coûte que coûte des coupables. En somme, c’est accuser pour ne pas être accusé.
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise