Rubrique
Culture

Selon des experts de l'ONU Quatre langues autochtones sur dix risquent de disparaître

Publié par R.C
le 13.08.2019 , 11h00
66 lectures
Parmi les 7 000 langues autochtones parlées aujourd'hui, quatre sur dix encourent un risque de disparition, ont averti mercredi des experts de l’ONU, appelant à une décennie d'action pour empêcher la «destruction historique» de ces dialectes.
Dans un appel pour célébrer la Journée internationale des peuples autochtones, le vendredi 9 août, des experts de l'ONU ont déclaré que «l'édification des nations» avait été en grande partie responsable d'une «discrimination continue» contre les locuteurs natifs. «Au fil du temps, de telles politiques sont susceptibles de saper et détruire effectivement une culture et même un peuple», ont alerté les experts, insistant sur le fait que les langues autochtones permettaient la liberté d'expression et de conscience, essentielles à la dignité, la culture, ainsi que la représentation politique des peuples.
Les experts, dont des groupes relevant du Conseil des droits de l'homme (CDH) et du Conseil économique et social (Cesnu) des Nations unies, ainsi qu'un enquêteur désigné par l'ONU au titre de rapporteur spécial, ont salué les efforts des pays qui soutiennent l'initiative d'une Décennie internationale des populations autochtones.
«Dix ans devraient être nécessaires pour inverser la destruction historique des langues ancestrales et se réapproprier ces langues pour l'avenir des peuples autochtones et de la communauté mondiale», ont-ils conclu.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-11-2019

Comité de campagne d’Abdelmadjid Tebboune
Abdallah Baali démissionnaire ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre dès jeudi : Abdallah Baali, le directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, aurait décidé de claquer la porte suite à des divergences avec le

2

Actualités 11:00 | 19-11-2019

IL ÉTAIT LE DIRECTEUR DE CAMPAGNE DU CANDIDAT TEBBOUNE
Les véritables raisons de la démission de Baali

La démission du directeur de campagne de Abdelmadjid Tebboune a surpris et donné lieu à de nombreuses supputations ces derniers jours. Dans les milieux bien informés, on affirme pourtant que les véritables raisons