Rubrique
Culture

ELLE EST PRÉVUE DU 1er AU 7 DÉCEMBRE PROCHAIN Semaine théâtrale oranaise à Alger

Publié par R.C
le 13.10.2018 , 11h00
55 lectures
Le Théâtre régional Abdelkader-Alloula d'Oran (TRO) présentera ses productions de l'année en cours du 1er au 7 décembre à Alger dans le cadre d'une manifestation intitulée «Semaine théâtrale oranaise», a indiqué mercredi le directeur de cette structure culturelle, Mourad Senouci. Au total, sept productions ayant vu le jour cette année au TRO sont au menu de la Semaine théâtrale oranaise prévue au Théâtre municipal d'Alger-Centre, a précisé à l'APS M. Senouci. La rencontre vise à «mieux faire connaître les activités du TRO au public algérois, tout en favorisant la mise en contact des artistes et la perspective de projets communs entre les deux établissements culturels», a-t-il souligné. Parmi les sept pièces programmées à Alger, figurent les trois dernières créations actuellement à l'affiche du TRO, à savoir Maaroud Lel Hwa de Mohamed Bakhti, El Fehla d'Ali Nacer (mise en scène par Azeddine Abbar), et le spectacle pour enfants Pinocchio de Kada Bensmicha. Les quatre autres pièces du TRO mettent, quant à elles, en relief les concepts du théâtre de rue, du théâtre d'improvisation, de la chorégraphie et du genre dramatique avec El Achrar el thalata (les trois malfaisants) de Abdelhafid Boualem. La Semaine théâtrale oranaise à Alger sera également marquée par la tenue d'une exposition et la projection d'un documentaire reflétant les activités majeures du TRO durant cette saison culturelle.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 12-12-2018

Le local de Chikhi «le Boucher» et la banque privée

Une banque privée occupe un grand local situé à côté du stade Benhaddad de Kouba. Ce local appartient à... Kamel Chikhi. Jusqu’ici, on ignore si ce bien a été répertorié par la justice pour

2

Actualités 11:00 | 15-12-2018

Pour redéfinir sa stratégie en Afrique
Trump veut un référendum au Sahara Occidental

Une voix forte, et pas des moindres, s'est élevée jeudi à Washington pour réclamer l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental. John Bolton, conseiller à la Sécurité du Président Trump, a modifié toute la donne en cours en livrant un aperçu de ce qui