Rubrique
Culture

Association El-Amel d'Oran Trois spectacles bientôt à l'affiche

Publié par R.C
le 09.01.2019 , 11h00
33 lectures

La salle du Petit Théâtre de l'association  culturelle oranaise El-Amel vit ces jours-ci au rythme des répétitions de  trois nouveaux spectacles dont la présentation est prévue à partir de février prochain, a-t-on appris dimanche des organisateurs. 
Il s'agit de trois nouvelles créations intitulées «Tahouissa» (balade), «Silence, je pense» et «Joual 3», destinées aux enfants et au jeune public, a précisé à l'APS le président de l'association El-Amel, Mohamed Mihoubi. 
La programmation de ces œuvres intervient dans le cadre de la feuille de route tracée par l'association pour l'année en cours, a expliqué Mihoubi, également auteur et metteur en scène des spectacles en montage. 
L'initiative constituera une opportunité pour plusieurs jeunes comédiens  issus de l'école de formation de cette même association de faire valoir leur talent devant le public, a-t-il indiqué, signalant que des tournées  sont aussi prévues à travers les établissements scolaires. 
Le plan d'action pour 2019 prévoit encore l'animation de cycles de conférences, de lectures dramatiques et de projections-débats au profit des  stagiaires de l'école et des jeunes amateurs. 
Conformément à sa vocation à promouvoir les jeunes talents, l'association  s'attelle, en outre, à la préparation de la troisième édition du concours de  la meilleure interprétation qu'elle organise chaque année à l'occasion de  la célébration de la Journée mondiale du théâtre (27 mars). 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 17-03-2019

PREMIER DÉPLACEMENT DU VICE-PREMIER MINISTRE À L’ÉTRANGER
Les Algériens, Lamamra et son voyage à Moscou

L'annonce du premier déplacement officiel de Ramtane Lamamra à l'étranger suscite de vives réactions chez les Algériens qui

2

Ce monde qui bouge 11:00 | 16-03-2019

Le dernier coup de poker de Bouteflika ?

Son mandat prend fin le 16 avril. Au-delà, il n’aura plus « la légitimité des urnes », assure