Rubrique
Culture

Célébration du 38e anniversaire du printemps amazigh Un coup d’envoi «écologique»

Publié par R.C
le 16.04.2018 , 11h00
294 lectures

Le coup d’envoi de la célébration du 38e anniversaire du Printemps amazigh (20 avril 1980) a été donné samedi à Tizi-Ouzou. Lors de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri, M. Bouderbali, wali de Tizi-Ouzou, a observé que «tamazight, langue et culture, est passée par plusieurs étapes qui ont assuré sa constitutionnalisation en tant que langue nationale et officielle et l’intégration de la célébration de Yennayer (nouvel an amazigh) dans le calendrier des fêtes nationales, sa consolidation et sa promotion à travers tout le territoire national».
La création dans les semaines à venir de l’Académie de la langue amazighe est un autre «acquis important pour renforcer cette langue», a ajouté le wali qui a rappelé que tamazight est une langue et un patrimoine propre à tous les Algériens, étant une des composantes de l’identité nationale qui ne saurait être confinée dans une seule région du pays. Il a rappelé, à ce propos, que la fête de Yennayer est célébrée par les familles sur tout le territoire national, soulignant le rôle «primordial» de la société dans la promotion de ce patrimoine.
Les festivités de célébration du Printemps amazigh ont démarré à partir de la placette M'barek-Aït-Menguellet, par le lancement symbolique d’une campagne de plantation d’arbres. Une action initiée par le chanteur Zayen, auteur et interprète de la chanson écologique Da Moussa qui dénonce la dégradation de l’environnement.
Le wali, des membres de l’exécutif de wilaya et des artistes ont participé à cette opération. A la maison de la culture Mouloud-Mammeri, le chef de l’exécutif local a procédé au vernissage d’une exposition sous le thème «Quand le timbre algérien est porteur de l’identité et du patrimoine a national», où on retrouve notamment le timbre marquant la première année de l’officialisation de tamazight en tant que langue nationale et officielle.
Les festivités se poursuivront jusqu’au 23 avril à travers les différents établissements culturels du chef-lieu de wilaya et dans plusieurs communes. Des projections de films, des spectacles de théâtre, des conférences-débats, un concours inter-établissements scolaires, des témoignages avec les anciens acteurs d’avril 1980 et des ateliers pédagogiques sont au menu du programme tracé pour l’occasion par la direction locale de la culture.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité