Rubrique
Culture

SITUÉ À ZEMMOURI-EL-BAHRI Un plan technique pour protéger le site archéologique «Mers Eddadjadj»

Publié par R.C
le 16.05.2019 , 11h00
42 lectures
Un plan technique est prévu «prochainement» pour la protection et la sauvegarde des vestiges du site archéologique «Mers Eddadjadj» (Port-auxpoules), mis à jour en 2006 à Zemmouri-el-Bahri (Est de Boumerdès) suite à une opération de prospection lancée par la direction locale de la culture en coordination avec l’association locale «Souagui».
Un bureau d’études a été sélectionné par la commission de wilaya de protection des biens culturels pour la réalisation de ce plan, suite, a indiqué Koudid Abdelaâli, directeur de la culture de la wilaya, «au classement du site comme patrimoine national culturel en 2016, outre les résultats positifs des fouilles réalisées en 2017 par des experts de l’Institut national d’archéologie ». Le site de sept hectares, inscrit sur la liste supplémentaire des biens culturels de la wilaya de Boumerdès, va également bénéficier d’une opération de clôture, en collaboration avec la commune de Zemmouri, «en vue de le préserver du pillage», a souligné le même responsable. Une équipe d’universitaires, élargie à quelque 35 étudiants de l’université d’Alger 2 conduite par Aïcha Hanafi, a effectué, sur site, des travaux de prospection et de nettoyage. Selon les premiers résultats de cette mission, il s’agirait de vestiges remontant à la préhistoire, jusqu'à l’ère islamique, entre les IVe et VIe siècle hégirien (entre le 10e et 12e siècle de l’ère chrétienne). Cette opération avait été précédée, en mars 2007, par un sondage archéologique ayant donné lieu à d’importantes découvertes à l’origine du classement du site au patrimoine culturel national le 28 avril 2016, a expliqué M. Koudid. La mission, d’une durée de 15 jours, dirigée par Aïcha Hanafi a mis à jour «des vestiges de murs attestant de l’existence d’une ville, dans laquelle on a découvert des fragments de poteries, des pierres calcaires et des pièces de monnaie de l’époque numide, et autres débris divers». Toujours selon les informations fournies par le directeur de la culture de Boumerdès, citées sur la base de sources historiques, «ce site s'appelait Rusubikari à l'époque romaine et fut un important comptoir de négoce à l'époque des Phéniciens en raison de sa prospérité». Durant l’époque islamique, il portait le nom de Mers Eddadjadj (Port-aux- Poules). En 1225, ce pôle économique d’importance fut l’objet d’une attaque militaire de la part de Yahia Ben Abi Ghania El Miourki, qui avait conduit une importante révolte contre les Almohades, en détruisant leurs villes et forts, dont cette cité qui fut dès lors ensevelie sous le sable pour des siècles, avant sa mise à jour en 2006.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !

La solidarité entre monarchies arabes bat son plein pour venir au chevet du palais de Rabat. Outre l’aide «classique» et régulière des Saoudiens, le royaume chérifien peut, aussi, compter sur

2

Contribution 11:00 | 19-08-2019

L'ère Bouteflika ou la trahison de serment

Depuis son accession à l'indépendance, l'Algérie a connu sept présidents de la République et chefs d'Etat ainsi que quarante-trois gouvernements qui ont successivement assuré la direction et la gestion du pays. Confrontée aux multiples défis

3
4

Femme Magazine 11:00 | 17-08-2019

QUESTION

Boire facilite-t-il la digestion ?

5

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Des sueurs froides pour le gouvernement