Voir Tous
Rubrique
Culture

Ghardaïa Une dizaine de femmes écrivaines «amatrices» primées

Publié par R.C
le 10.06.2021 , 11h00
140 lectures

Une dizaine de femmes ayant participé au concours des écrivaines et poétesses «amatrices» d'expression arabe et amazighe locale, dédié à la créativité féminine, ont été primées lundi en présence des autorités de wilaya.
Organisé par la radio locale de Ghardaïa à l'occasion de la célébration du 20e anniversaire de son inauguration, en collaboration avec un sponsor local, en vue de soutenir et  encourager les diverses créations littéraires et poétiques, le concours a pour objectif de détecter et promouvoir les écrivaines et poétesses «amatrices» de la région, a soutenu le directeur de la radio, Ali Djeridi.
C'est également une occasion de mettre en valeur la place prépondérante de la femme de la région et son apport au rayonnement culturel social et économique, a ajouté de son côté le sponsor, qui a préféré garder l'anonymat. Pour les organisateurs, l'évènement constitue un espace de communication et de promotion de la production et des œuvres littéraires des femmes, pour la plupart au foyer, et également un hommage plus que mérité pour la femme qui se distingue dans le domaine de l'écriture littéraire.
Une lauréate a exprimé à l'APS «sa satisfaction et sa fierté» de voir de plus en plus de femmes adhérer à ce concours culturel et consacrer un grand intérêt à la dynamisation du champ culturel dans la région jadis exclusivement monopole de la gent masculine.
Les dix lauréates de ce concours ont reçu des prix et des attestations à l'occasion de la célébration du double évènement de l'inauguration officielle de la radio locale (2001) et de la Journée nationale de l'artiste 8 juin.
Une centaine de femmes ont participé à ce concours, à travers des travaux littéraires en langues arabe et amazighe. 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 14-06-2021

Être proche… à distance

L’enseignement à distance n’a jamais été une tradition de l’université algérienne, bien qu’il ait toujours été une préoccupation d’importance dans les plans et les stratégies du ministère en charge de

2

Soit dit en passant 11:00 | 14-06-2021

Il assimilait le viol à un acte sexuel !

De manière générale et où que l’on se trouve, à chaque attentat, à chaque prise