Rubrique
Culture

Institut français d’Alger Une série sur grand écran

Publié par Sarah Haidar
le 12.02.2020 , 11h00
118 lectures

Les trois premiers épisodes de la série Les sauvages adaptés de la saga à succès de Sabri Louatah seront projetés samedi 29 février à l’Institut français d’Alger. 
C’est une première en Algérie : une série télévisée sera projetée sur grand écran. Il s’agit de l’adaptation audiovisuelle de la quadrilogie Les sauvages de l’auteur franco-algérien Sabri Louatah. 
Saga à succès éditée en quatre tomes chez Flammarion entre 2012 et 2014, elle a été adaptée au petit écran par l’auteur et la réalisatrice Rebecca Zlotowski sous forme de mini-série en 6 épisodes diffusés sur Canal+ en septembre 2019. 
Avec en tête d’affiche l’acteur franco-marocain Roschdy Zem, la popularité et l’accueil critique favorable réservé à la série ont égalé ceux rencontrés par le roman. Et pour cause, l’histoire palpitante de cette saga familiale doublée d’une fiction politique ne peut que séduire le grand public. On y rencontre Fouad (Dalil Bensalah), jeune acteur vedette d’une série télévisée, fiancé à Jasmine (Souheila Yacoub) qui n’est autre que la fille du candidat d’origine algérienne à élection présidentielle française, Idder Chaouch (Roschdy Zem). 
Le jour de l’élection, ce dernier est victime d’une tentative d’assassinat perpétrée par un membre de la famille de Fouad qui décide d’enquêter, aidé par Marion (Marina Foïs), responsable de la sécurité du premier Président français d’origine algérienne. S’agit-il d’une affaire de vengeance, de luttes intestines ou de manipulation ? 
Saluée par la critique comme étant «la première vraie série politique française» (quotidien Le Monde), Les sauvages aborde à la fois les problématiques de l’immigration, de l’intégration, des luttes sociales et les coulisses du pouvoir politique en France. Marie Poussel du Parisien la résume ainsi : «On n’a jamais filmé comme ça la France contemporaine, celle des migrations, de l’intégration et du combat social. Cette série d’anticipation haletante est un diamant brut ». 
Même enthousiasme chez l’Express qui y voit un mélange « entre thriller politique et récit d'espionnage mêlant tension et regard sociétal percutant». Le quotidien La Croix salue pour sa part le jeu d’acteurs et la manière dont la série « sonde avec subtilité le poids d’une histoire mal pansée dans les fractures de la société française». 
Quant à l’incontournable magazine Les inrocks, il la qualifie de «minisérie addictive et une radiographie d'une France contemporaine au bord de l'implosion, vue par le prisme de la cellule familiale ». Télérama y décèle des «allures de tragédie grecque, une trame de drame shakespearien façon Roméo et Juliette et un souffle romanesque dominés par une mise en scène qui brouille délibérément les genres en mêlant les influences ».
D’une durée de 52 minutes chacun, les trois premiers épisodes de la série seront donc projetés sur grand écran à l’Institut français d’Alger le 29 février courant à partir de 17h. 
Les quatrième et cinquième épisodes seront projetés le 1er mars, suivis le 7 mars par le final de la série. 
S. H.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 15-02-2020

L’instruction de la Banque d’Algérie ignorée

Si, par exemple, la BDL a jugé bon d’informer sa clientèle, à travers un communiqué, de l’allègement de la procédure pour l’ouverture de comptes bancaires, il n’en est pas de même pour certaines succursales

2

Femme Magazine 11:00 | 15-02-2020

Santé
Les exercices abdos-fessiers

Allongez-vous sur le dos et amenez les jambes vers les fesses en pliant les genoux. Posez les pieds à plat et plaquez le bas du dos (lombaires) au sol. - Croisez les bras et posez les mains sur la poitrine.